Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les pays des Balkans occidentaux en manque de productivité et d'investissement


Lors du 3e sommet de l'investissement dans les Balkans occidentaux qu'elle organise, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement a dressé un diagnostic sévère mais optimiste des freins à la convergence avec les standards de l'Union européenne des six pays de cette région.



Les pays des Balkans occidentaux pêchent par manque de compétitivité (photo : Berd)
Les pays des Balkans occidentaux pêchent par manque de compétitivité (photo : Berd)
BALKANS. Selon une étude publiée lundi 26 février 2018, la région des Balkans occidentaux dispose d'un "fort potentiel économique pour un rattrapage de croissance et une convergence mais ils doivent faire plus pour améliorer leur performance économique."

Ce diagnostic, livré par la Banque européenne pour la Reconstruction et le Développement (Berd) lors du 3e Sommet de l'investissement dans les Balkans occidentaux qu'elle accueille à son siège de Londres, concerne l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, l'Ancienne république yougoslave de Macédoine (ARYM - FYRM), le Kosovo, le Monténégro et la Serbie.

Les analystes de la banque pensent qu'il faudra des décennies, dans les plus optimistes des scénarios, avant que ces pays atteignent les standards de vie de l'Union européenne. Principal frein évoqué par ce rapport, une faible productivité reflet d'années de sous-investissements, d'institutions faibles et d'un environnement des affaires compliqué. "Le plus gros challenge demeure la compétitivité et la bonne gouvernance", soulignent les experts de la Berd. Pour eux, "la productivité du secteur privé dans les Balkans occidentaux ne représente que 60% du niveau des pays de l'UE, avec une industrie à seulement 55% des niveaux de productivité de l'UE et des services en moyenne à 70%".

La Berd pointe le surendettement des entreprises, un faible taux d'inclusion des jeunes, une concurrence déloyale du secteur informel, la corruption, une administration fiscale pesante, des problèmes avec la fourniture d'électricité et un accès limité au financement parmi les facteurs expliquant ce manque de productivité.

Création d'une plate-forme d'investissement en ligne

Suma Chakrabarti appelle à des réformes structurelles pour doper l'investissement dans les pays des Balkans occidentaux (photo : Berd)
Suma Chakrabarti appelle à des réformes structurelles pour doper l'investissement dans les pays des Balkans occidentaux (photo : Berd)
Alors que ces six pays et leurs 20 millions d'habitants se trouvent entourés par des pays de l'Union européenne, ils réalisent un Produit intérieur brut moyen (PIB) représentant le quart seulement des pays de l'UE les plus riches. "Nos recherches démontrent les problèmes à résoudre. Mais, il est également important de voir que ce sont des défis, pas des obstacles insurmontables. Ils prouvent la nécessité de la mise en oeuvre d'un programme de réforme complet et de grande envergure", commente Peter Sanfey, directeur adjoint de la Berd pour l'économie et les politiques nationales.

Lors du même sommet de Londres, la Berd a lancé une plate-forme régionale d'investissement en ligne pour les Balkans occidentaux. Cet outil électronique va servir de guichet unique aux investisseurs étrangers intéressés par cette région et ainsi favoriser les IDE (investissements directs à l'étranger) et la coopération régionale. La plate-forme s'appuiera sur la chambre de commerce régionale (Chamber investment Forum) créée en juillet 2017 et les six chambres de commerce nationales de ces pays.

"Cette plateforme a le potentiel de devenir un outil indispensable pour les investisseurs étrangers et les milieux d'affaires de la région. La chambre régionale elle-même est un excellent projet. Je tiens également à souligner que l'initiative initiale a été prise par les dirigeants des chambres de commerce du Kosovo et de la Serbie, un symbole fort de stabilité dans la région", précise Suma Chakrabarti. Pour le président de la Berd, "cette région dispose d'un climat macroéconomique stable, d'un régime fiscal favorable et d'une main-d'oeuvre très compétitive.... Le fait que la croissance ce soit redressée ces dernières années est encourageant." Et de poursuivre : "l'investissement ne suffit pas en soi. Nous pouvons en attirer davantage - et quand nous le ferons, ce sera beaucoup plus efficace - si, en même temps, nous pouvons faire avancer la cause des réformes structurelles."

Serbie et Monténégro pourraient intégrer l'UE en 2025

Dans la perspective de leur éventuelle adhésion à l'Union européenne, la Berd aide financièrement ces six pays depuis deux décennies avec, à ce jour, plus de 10 mrds€ de participations de la banque sur près de 700 projets  (voir tableau ci-dessous).

L'intégration des Balkans occidentaux figurent parmi les priorités de l'Union européenne. La Serbie - qui a débuté les négociations en janvier 2014 - et le Monténégro - présentation de sa candidature en juin 2012 - se trouvent parmi les mieux placés avec une adhésion possible en 2025. La Bosnie-Herzégovine a fait sa demande en février 2016. Le Kosovo bénéficie d'un accord de stabilisation et d'association entrée en vigueur en avril 2016. Albanie et Arym, également candidats potentiels, attendent une recommandation de la Commission européenne pour ouvrir les négociations.

Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, a débuté dimanche 25 février 2018 une tournée de quatre jours dans ces six pays. Lors de sa première étape à Skopje, il a rappelé la nécessité urgente de trouver une solution au nom de ce petit pays, la Grèce refusant qu'il se nomme Macédoine et empêchant ainsi son entrée dans l'UE. "Normalement, nous disons au monde entier comment les choses doivent se faire, cette fois-ci, m'adressant à des spécialistes, je m'abstiens de donner des directives. Faites ce que vous avez à faire avec la Grèce et la Grèce doit le faire avec vous, et les choses iront dans la bonne direction", indiquait-il. Sur ces problématiques bloquant les processus d'intégration, il appartiendra aussi à la Serbie de reconnaître l'indépendance du Kosovo. Un préalable indispensable à toute adhésion comme l'a encore rappelé Sigmar Gabriel, ministre allemand des Affaires étrangères lors d'une réunion à Sofia voici une semaine.

En 2018, la Commission européenne prévoit une enveloppe de 1,07 mrd€ au titre de l'aide à la pré-accession des pays des Balkans occidentaux. Déjà, 9 mrds€ ont été perçus par ces derniers sur la période 2007-2017.

La Berd investit dans les Balkans occidentaux

Pays Nombre de projets financés par la Berd Investissement
(en M€)
Albanie 80 1 000
Bosnie-Herzégovine 146 2 115
ARY Macédoine 109 1 634
Kosovo 55 313
Monténégro 56 538
Serbie 218 4 709

Source : Berd
 





Lundi 26 Février 2018



Lu 1506 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

Marseille, future «perle» sur une «Route de la soie» ?


avis d'expert

Jean Fouqoire, urbaniste (e.r.), associé au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
EMNES         Medener
 
Femise      Euromediterranee
 
Ipemed  APIM