Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

Les passagers marseillais d'Air Algérie vont prendre le bateau




FRANCE. La grève du personnel navigant commercial d'Air Algérie continue à clouer au sol les avions de la compagnie. A l'aéroport Marseille Provence, après une journée très chaude mardi 12 juillet 2011 avec l'intervention des CRS pour calmer les passagers furieux de la situation qui dure depuis plus de 48 heures, aucun avion d'Air Algérie ne devrait décoller mercredi 13 juillet 2011.

Dans un communiqué publié au matin du 13 juillet 2011, l'aéroport Marseille Provence précise d'ailleurs : "il est inutile que les passagers d'Air Algérie qui devaient partir ce mercredi 13 juillet se rendent à l'aéroport mp : Air Algérie n'est pas en mesure de garantir le transport de ses clients en raison de forts risques d'annulation des vols."

L'heure est désormais à trouver des solutions de substitution. Les passagers ont le choix entre se faire rembourser leur billet ou alors prendre le bateau. Cinq cent places seraient encore disponibles. Une procédure simplifiée d'échange du billet d'avion contre un billet de bateau a été mise en place.

Les passagers qui disposent d'un billet d'avion au départ de Marseille pour l'Algérie pourront ainsi se présenter au Port de Marseille avec leur billet d'avion et leur passeport et prendre la mer dans la limite des places disponibles.

Mercredi 13 Juillet 2011

Lu 3703 fois





1.Posté par boualem le 13/07/2011 12:56
Personnel navigant d'Air Algérie=une bande d'incompétents, pistonnés (fille d'untel, maitresse d'un autre, etc..) et d'une
arrogance inimaginable. Il faut les virer pour embaucher sur de vraies compétences d'accueil et d'écoute. Sans parler des prix des billets.

2.Posté par Hacen le 13/07/2011 13:52
Je suis cloué à paris. Mes ressources épuisées, je devais prendre le vol du 13 juillet à 14h30, mais malgré ça je défend le droit à la grève du personnel, pour une simple raison, moi je prend l'avion deux fois par an et j'ai tout le temps peur, et eux mssakines leurs familles vivent ce calvaire tous les jours, et sans compensation. ALLAH m3akoum, bon combat. Un dernier mot. Notre Cher Président, pour l'image du pays virez le DG et tout le personnel de la direction générale, ce sont eux qui ont conduit à cette situation. Longue vie à notre Président.

3.Posté par so le 13/07/2011 20:56
@hacen, ils doivent changer de job, et ne pas prendre les gens en otages, comme a dit boualem ce sont tous des pistonnés, inchallah qu'ils les virent tous !


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.