Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les parts dans trois sociétés d'ArcelorMittal renationalisées en Algérie




Le groupe de Lakshmi N. Mittal  céde "gratuitement" ses parts dans trois entreprises en Algérie (photo ArcelorMittal)
Le groupe de Lakshmi N. Mittal céde "gratuitement" ses parts dans trois entreprises en Algérie (photo ArcelorMittal)
ALGÉRIE. Le gouvernement algérien a renationalisé, mercredi 7 octobre 2015, les parts du groupe ArcelorMittal dans trois sociétés en Algérie.

Un communiqué conjoint précise qu'"ArcelorMittal transférera ses participations minoritaires dans les deux sociétés ArcelorMittal Algérie et ArcelorMittal Tébessa ainsi que sa participation majoritaire dans ArcelorMittal Pipes & Tubes Algérie à la partie algérienne qui contrôlera de ce fait pleinement ces sociétés." 

Selon le ministère algérien de l'Industrie et des Mines, "cette cession n'a pas donné lieu à une transaction financière. La cession des actions a été effectuée à titre gratuit." Il ajoute que la "coopération avec le Groupe ArcelorMittal se poursuivra à travers une assistance technique dont les termes seront arrêtés lors des prochaines semaines d'un commun accord entre les deux parties."
 
Une source proche du dossier a affirmé à econostrum.info qu’ "ArcelorMittal n’avait pas tenu ses engagements en matière de recapitalisation et de plan de développement. Le gouvernement a alors récupéré les actions sans  contrepartie financière. "

Les trois sociétés ont été récupérées par le groupe public algérien Industries métallurgiques et sidérurgiques (IMETAL) lequel annoncera, d’ici à décembre 2015, la dénomination de la nouvelle entreprise sidérurgique dont l’Algérie détiendra la totalité des parts.

Cette décision de transfert du capital, qui met fin au partenariat avec le groupe sidérurgique ArcelorMittal, a été prise "dans le cadre de la recherche, par l’Algérie, de la meilleure voie pour relancer la sidérurgie", a déclaré, cité par l'agence APS, le ministre algérien  de l’Industrie et des Mines.
 
Ce transfert constitue "le moyen d’atteindre les objectifs fixés qui sont de porter la production annuelle de produits sidérurgiques à dix millions de tonnes, d’assurer l’autosuffisance de l’Algérie et de mettre fin aux importations d’ici à 2017", a précisé Abdeslam Bouchouareb.

Le ministre, cité dans le communiqué,  a déclaré que "cet accord permettra également de stabiliser le climat social au niveau des trois sociétés, pour améliorer leur rentabilité et préserver les emplois."


Acia Kaci, à ALGER


Mercredi 7 Octobre 2015



Lu 9549 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 2 Mars 2018 - 11:02 Le Français Sotralu s'empare du Portugais GNS

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

L'égalité dans le partage successoral, qu'est-ce qui gêne les musulmans ?


avis d'expert

Razika Adnani Philosophe et écrivaine. Associée au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA