Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les partis arabes soutiennent Benny Gantz pour chasser Benyamin Netanyahou



            Partager Partager

Ayman Odeh se prononce pour Benny Gantz, une première depuis 1992 pour une liste de partis arabes (photo : twitter)
Ayman Odeh se prononce pour Benny Gantz, une première depuis 1992 pour une liste de partis arabes (photo : twitter)
ISRAËL. Les mauvaises nouvelles s'accumulent pour Benyamin Netanyahou. Dimanche 22 septembre 2019 au soir, les partis arabes de la Liste unie ont recommandé Benny Gantz - vainqueur des récentes législatives (33 sièges pour son parti centriste Kahol Lavan (Bleu Blanc) contre 31 pour le Likoud et 13 pour la Liste unie) - comme chef du gouvernement israélien au président Reuven Rivlin.

"Nous cherchons à empêcher Netanyahou d'être Premier ministre", a reconnu Ayman Odeh, numéro un de la Liste uni au président. C'est la première fois depuis 1992, et Yitzhak Rabin, qu'une liste composée majoritairement de partis arabes recommande un Premier ministre en Israël.

L'adversaire du Premier ministre sortant bénéficie d'un soutien de poids. Mais, les treize sièges de la Liste unie ne permettent pas à Benny Gantz d'atteindre les soixante-et-un sièges pour lui offrir la majorité à la Knesset, le parlement israélien.

De son côté, Avigdor Lieberman, ancien ministre de la Défense, et son parti Israel Beitenou (nationaliste laïque), rejette aussi bien Benyamin Netanyahou, à cause du soutien des juifs ultra-orthodoxes (haredim), que Benny Gantz, à cause du soutien de la Liste unie. "Les haredim sont nos adversaires politiques, mais les Arabes sont nos ennemis", lance-t-il.

En poste depuis treize ans, Benyamin Netanyahou n'arrive pas à former une coalition pour conserver son pouvoir. Sa demande de fonder un gouvernement d'union a été balayée d'un revers de main par Benny Gantz. Avigdor Lieberman se range lui à cette idée et y participera, si le Likoud et la liste Bleu Blanc s'accordent.
Le président israélien continue lui de préconiser cette solution. Il déclarait, dimanche 22 septembre 2019 au soir, "je suis convaincu qu'il faut former un gouvernement stable avec les deux grands partis, le Likoud et Bleu Blanc (...) C'est la volonté du peuple."

Reste qu'il faudra bien le cas échéant qu'un des deux hommes arrivés en tête dirige ce gouvernement et donc que l'autre accepte sa tutelle.

Lundi 23 Septembre 2019

Lu 780 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


RÉFLEXION

Le droit au blasphème, le Coran et la jurisprudence exégétique

Sami Bibi, universitaire et chercheur auprès du réseau international Politique Economique et Pauvreté (PEP) de l'Université Laval (Québec-Canada)
Grand angle

Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.