Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les négociations sur l'avenir de la Syrie stoppées à Astana pour cause de bombardements



            Partager Partager

Les rebelles demandent la fin des bombardements pour reprendre les négociations (photo : OSDH)
Les rebelles demandent la fin des bombardements pour reprendre les négociations (photo : OSDH)
SYRIE. Après seulement quelques heures, les négociations entre les rebelles syriens et le régime officiel ont été suspendues, mercredi 3 mai 2017 à Astana au Kazakhstan.

Les rebelles ont décidé de quitter la table à cause de violents bombardements aériens en Syrie qui frapperaient des civils. Ils ne reprendront les discussions que lorsqu'un engagement total sur la fin des bombardements sera pris.

Initiés par la Russie, l'Iran et la Turquie - les deux premiers soutenant Bachar al-Assad et le troisième les rebelles-, ces pourparlers visent à préparer la paix en Syrie. Staffan de Mistura, émissaire de l'Onu pour la Syrie, y participe ainsi que Stuart Jones, adjoint au secrétaire d'Etat américain, comme observateur.

Alors que les premiers rounds n'avaient permis que d'installer de fragiles trêves des combats, les négociations actuelles, les quatrièmes du nom, portaient sur la consolidation de la cessation des hostilités en Syrie. Ont notamment commencé à être évoquées les "zones de désescalade". Situées dans les territoires contrôlés par les rebelles, elles pourraient mettre un terme à la violence et permettre un retour volontaires des réfugiés.

La réunion d'Astana devait se dérouler jusqu'à jeudi 4 mai 2017.

Mardi 2 mai 2017, Vladimir Poutine affirmait après avoir échangé avec la chancelière allemande que "le règlement de la crise en Syrie ne pourrait s'effectuer que sur la base des pourparlers de Genève et d'Ankara et nous sommes certains que nous ne pouvons résoudre la crise que via l'Onu." Genève constitue le volet politique des négociations alors qu'Astana se concentre sur le chapitre sécuritaire.

Lire aussi :Les discussions reprennent sur la Syrie mais sans les rebelles...


Mercredi 3 Mai 2017

Lu 2560 fois




Dans la même rubrique :
< >

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.

Publireportage


Le climatiseur mobile, le bien-être à portée de main


Publireportage
Publireportage Castorama




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

RÉFLEXION

Concentration industrielle en Europe : une nécessité autant qu'une opportunité pour la Défense

Frédéric Dubois, ingénieur, diplômé en relations internationales (en disponibilité de la fonction publique)
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.