Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Les ministres des Finances s'accordent sur la réforme de la zone euro



            Partager Partager

Mario Centeno se félicite de l'accord obtenu (photo : Eurogroupe)
Mario Centeno se félicite de l'accord obtenu (photo : Eurogroupe)
UNION EUROPÉENNE. Après dix-huit heures de négociations à Bruxelles, les ministres des Finances de la zone euro sont parvenus à un accord sur la réforme de la zone euro. "Nous avons un bon résultat. La réforme de la zone euro avance à pas décisifs. Merci à tout ceux qui ont aidé", twittait, mardi 4 décembre 2018, Luis Rego, porte-parole de l'Eurogroupe, à la sortie de la réunion.

Plus tard dans la matinée, Mario Centeno, président de l'Eurogroupe, se félicitait, dans un communiqué, de "l'adoption d'un programme de travail pour le premier semestre de 2019."

Plusieurs mesures, qui seront développées dans un second temps, concernent le renforcement de l'Union économique et monétaire (UEM). "Cela inclut notamment la poursuite du développement des instruments et le rôle du Mécanisme européen de stabilité (MES), la mise en service du support commun pour le Fonds de résolution unique (FRS) et des instruments possibles pour la compétitivité, la convergence et la stabilisation dans l'UEM, qui renforceront renforcer la résilience de la zone euro", indique Mario Centeno.

"Nous sommes également convenus d'accroître l'efficacité des instruments de précaution tout en réaffirmant le caractère de dernier recours de l'aide au MES et en garantissant le niveau de conditionnalité approprié, qui reste un principe sous-jacent au traité sur le MES. La zone euro sera dotée de ces outils plus efficaces pour les pays dotés de fondamentaux économiques sains, qui pourraient être affectés par un choc défavorable", poursuit-il. Et de préciser, "Nous nous félicitons de l'accord conclu entre le MES et la Commission sur de nouvelles modalités de coopération dans le cadre et en dehors des programmes d'assistance financière, dans le plein respect du cadre juridique de l'UE. Cet accord est sans préjudice du rôle et des compétences de la BCE tels que définis dans le cadre juridique existant."

Le texte devra cependant encore
être validé par les chefs d'Etat et de gouvernement de la zone euro qui se réuniront jeudi 6 et vendredi 7 décembre 2018, toujours à Bruxelles.

Le budget de la zone euro encore en discussion

Les vingt-sept ministres (manquait celui de Grande-Bretagne pour cause de Brexit effectif en mars 2019) butent encore notamment sur le futur budget de l'euro, qui deviendrait un budget annexe à celui de l'Union européenne. Il s'est trouvé au coeur des discussions et des oppositions.

"En ce qui concerne les instruments de compétitivité et de convergence, la France et l'Allemagne ont proposé une architecture pour le budget de la zone euro, qui ferait partie du budget de l'UE. Sa taille serait déterminée par les chefs d'État et de gouvernement dans le contexte du cadre financier pluriannuel (CFP). Sous réserve d'un mandat donné par le sommet de la zone euro, les travaux pourraient être poursuivis sur la conception, la mise en œuvre et le calendrier d'un tel instrument de convergence et de compétitivité. Les caractéristiques possibles d’une fonction de stabilisation ont également été examinées, notamment le régime d’assurance chômage. Nous ne sommes pas parvenus à un consensus sur la nécessité et la conception d’une telle fonction. Les discussions techniques continuent", commente le président de l'Eurogroupe.


Mardi 4 Décembre 2018

Lu 760 fois




Dans la même rubrique :
< >
 

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle

Israël : Existe-t-il une alternative politique à Benyamin Netanyahou ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss