Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

Les migrations temporaires créent de la richesse dans le pays d’origine




Si les migrations nourrissent une littérature abondante, peu de travaux traitent du retour des migrants vers leurs pays d’origine. Pour le Forum euroméditerranéen des instituts de sciences économiques, ceci a un impact à la fois sur l’emploi, l’entrepreneuriat et les investissements.


            Partager Partager

Les Egyptiens s’exilent essentiellement dans les pays du Golfe et les pays de l’OCDE. (Photo CC-EU Neighbourhood Info Centre)
Les Egyptiens s’exilent essentiellement dans les pays du Golfe et les pays de l’OCDE. (Photo CC-EU Neighbourhood Info Centre)
De retour au pays, les migrants génèrent de la richesse, ils investissent et créent de l’emploi.
Dans son étude FEM34-20, intitulée « Migration de retour dans les pays sud méditerranéens : déterminants, impacts et implications » le Femise analyse le phénomène au Maroc et en Egypte.

En 2013, ils étaient 12 millions à vivre hors de leurs frontières. Où partent-ils ? Les Egyptiens s’exilent essentiellement dans les pays du Golfe et les pays de l’OCDE alors que les Marocains préfèrent l’Europe tout comme les Algériens et les Tunisiens.

Deuxième pays non européen après la Turquie, la diaspora marocaine représentait à elle seule 4,5 millions de personnes en 2013. Elle pourrait bien dépasser celle des Turcs au cours des dix prochaines années.

DIFFICULTÉS ADMINISTRATIVES LORS DU RETOUR

C’est à 44 ans qu’ils décident de revenir dans leur pays d’origine avec dans leurs bagages de nouvelles connaissances. Photo CC-EU Neighbourhood Info Centre
C’est à 44 ans qu’ils décident de revenir dans leur pays d’origine avec dans leurs bagages de nouvelles connaissances. Photo CC-EU Neighbourhood Info Centre
L’aspiration à une vie meilleure constitue la principale motivation au départ. Et, histoire de tordre le cou aux idées reçues, « 82% des migrants marocains ont déjà un emploi ». Ils désirent simplement un salaire plus élevé.

Le niveau d’éducation des Egyptiens candidats au départ est plus élevé que celui des Marocains. Ces derniers ont tendance à rester tout au long de leur vie dans le pays d’accueil alors que les Egyptiens privilégient une migration temporaire avec un retour soit dans le pays d’origine, soit dans d’autres pays du Golfe.

L’âge des migrants se situe entre 15 et 29 ans. C’est à 44 ans qu’ils décident de revenir dans leur pays d’origine avec dans leurs bagages de nouvelles connaissances et capacités qu’ils sauront mettre à profit une fois rentrés.

Nombre d’entre eux deviendront par la suite chef d’entreprise et joueront un rôle primordial dans la création d’emploi. D’où la nécessité de maximiser les bénéfices potentiels pour le pays d’origine. « Nous montrons l’impact de la migration de retour sur l’accumulation de capital humain et l’entrepreneuriat, et le rôle joué par les politiques migratoires de retour », explique Jackline Wahba, professeure d’économie à l’université de Southampton et coordonnatrice  du rapport.

Néanmoins, le retour s’avère compliqué du point de vue administratif en particulier pour le transfert des droits acquis pour leur retraite et la cotisation à la sécurité sociale.

Si, en raison de la crise économique mondiale, les pays européens ont eu tendance à resserrer leur politique d’accueil, le faible taux de natalité et le vieillissement des populations devrait  conduire, selon le document, à une augmentation sensible du nombre de migrants temporaires. Ils devraient être 4,9 millions en 2015 et  11,8 millions en 2020.
 
Consulter l'intégralité du rapport FEM34-20



Mercredi 16 Avril 2014











RÉFLEXION

Europe : contradictions internes et politique de voisinage en Méditerranée

Henry Marty-Gauquié, directeur honoraire de la BEI, membre du groupe de réflexion et d'analyse JFC Conseil.
Grand angle


LE GUIDE DE LA COOPÉRATION ET DES PROGRAMMES DE FINANCEMENT EN MÉDITERRANÉE 2018


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss