Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les logements de particuliers menacent l'hôtellerie espagnole



            Partager Partager

La Generalitat de Catalogne a imposé une amende de 30 000 € à Airbnb, et menace d'interdire l'accès au site (capture d'écran)
La Generalitat de Catalogne a imposé une amende de 30 000 € à Airbnb, et menace d'interdire l'accès au site (capture d'écran)
ESPAGNE. La guerre est déclarée entre l'hôtellerie traditionnelle et les hébergements touristiques de particuliers en Espagne. Dans la ligne de mire des administrations locales et nationales : les réseaux de commercialisation par internet.

La Generalitat de Catalogne a ouvert la voie en imposant à Airbnb une amende de 30 000 € en juillet 2014, et en menaçant d'interdire l'accès au site s'il ne respecte pas les règles régionales en matière de résidences de tourisme.

Cette réglementation impose une licence administrative pour tout hébergement touristique (permettant notamment la collecte de la taxe de séjour), et n'autorise que la location de logements entiers. Des obligations qui sont loin d'être respectées, alors que la réglementation catalane est l'une des plus « souples », en comparaison notamment avec Madrid, où la location d'hébergements de particuliers n’est autorisée que pour un minimum de cinq nuitées, et avec les îles baléares, où cette activité est purement et simplement interdite aux particuliers ! 

Ce qui n'empêche pas évidemment la prolifération d'une offre d'autant plus appréciée des touristes qu'elle est structurée en Espagne à travers plus de 20 000 pages disponibles sur le web. Sur les 28 millions de touristes qui sont venus en Espagne au cours du premier semestre 2014, la confédération hôtelière espagnole (CEHAT) estime qu’environ 5 millions ont recouru à ce type d'hébergement parallèle.

« Nous ne sommes pas opposés à la location de résidences de tourisme, mais nous voulons simplement que tout le monde soit soumis aux mêmes règles du jeu », justifie le président de cette association patronale, Juan Molas. Le ministre du Tourisme, José Manuel Soria, semble avoir entendu le message, puisqu'il vient de se prononcer en faveur d'une « régulation claire » des hébergements touristiques de particuliers pour que ce ne soit « en aucun cas une concurrence déloyale vis-à-vis d'un secteur aussi important que l'hôtellerie ».  

Lire aussi : L'hôtellerie espagnole perd du terrain face aux sites web


Lundi 25 Août 2014

Lu 701 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Mars 2019 - 12:24 La croisière s'allie au Sud €


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

La Syrie, symbole du retour triomphant de la Russie au Moyen-Orient...
et après ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d’analyse de JFC Conseil
avis d'expert


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE