Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Les investissements français en Algérie ralentissent


Rédigé par , le Vendredi 12 Février 2016 - Lu 3081 fois

Une note du ministère français des Finances montre les soubresauts des investissements français en Afrique du nord, notamment en Algérie.


Le secteur de la construction a représenté 12% des flux d'IDE français en Algérie en 2014. (photo : C. Garcia)
Le secteur de la construction a représenté 12% des flux d'IDE français en Algérie en 2014. (photo : C. Garcia)
FRANCE. Les investissements directs étrangers français en Algérie ont chuté de 44 % en 2014 par rapport à 2013, selon une note du ministère des Finances français. « Les flux d’investissements directs français en Algérie se sont établis à 0,6 M€ en 2014 après un désinvestissement en 2013 de 112,7 M€ », précise le document qui note une « rupture de tendance avec la période 2008-2012 où l’IDE français moyen en Algérie s’élevait à 250 M€ ». Cinq secteurs se sont partagés les investissements français : industries manufacturières (40 % à 14,6 M€), activités immobilières (17 % à 6,3 M€), gestion des eaux et des déchets (15 % à 5,7 M€), automobile (15 % à 5,4 M€) et construction (12 % à 5,4 M€).

Fin 2014, le stock d’IDE français en Algérie était estimé à 2Mds€, en hausse de 1,4 % par rapport à 2013, mais en baisse de 9 % par rapport à 2012. Les investissements dans les activités financières et d’assurance (37 % du total), le secteur automobile (15 %), les industries extractives (9 %) et l’industrie pharmaceutique (9 %) sont majoritaires.
 

-3,9 mds €

Depuis la crise économique et financière de 2008, puis les révolutions arabes en 2011, l’intérêt de la France pour l’Afrique du Nord varie : sur les deux dernières années, si elle s’est désinvestie au Maroc (-4Mds€ en 2014 par rapport à 2013) ou en Libye (-121M€), elle maintient son niveau d’engagement en Tunisie (+84M€) comme en Egypte (+118M€). Le solde des IDE français dans cette zone s’établit ainsi à -3,9Mds€.

En stock, le Maroc concentre 56 % des IDE français en Afrique du Nord (8,7 Mds€) contre 21 % pour l’Egypte (3,2 Mds€), puis viennent l’Algérie (13 % à 2 Mds€), la Tunisie (6 % à 0,9 Md€) et la Libye (4 % à 0,6 Md€).




   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info