Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

Les initiatives sud européennes en matière de tourisme/énergie se succèdent



Les statistiques sur le tourisme industriel en Europe du Sud restent à récoler, mais le nombre d’entrées de sites importants en Espagne, France et Italie indiquent que l’engouement est réel, en particulier dans le domaine de l’énergie.


            Partager Partager

Un piano sur le lac...à Sainte-Croix du Verdon, pour sa cinquième édition, attire un public nombreux (photo XDR)
Un piano sur le lac...à Sainte-Croix du Verdon, pour sa cinquième édition, attire un public nombreux (photo XDR)
2015 sera l’année du tourisme industriel et technique en Europe. La plupart des associations professionnelles caleront leurs rendez-vous pour les Journées du Patrimoine, en septembre 2015.  Mais le second séminaire international du patrimoine industriel et architectural aura lieu à Madrid dès février. Il sera porté par sept associations ou entreprises.
 
Levier de communication grand public pour les sociétés, le tourisme industriel concerne surtout l’agro-alimentaire et l’énergie.
 
La nostalgie d’une industrie qui emploie de moins en moins de monde en Europe joue probablement un rôle dans l’engouement du public. En témoigne le succès de la Nuit Industrielle, consacrée en août 2013 à l’industrie de l’Etang de Berre, dans le cadre de l’année Marseille  Capitale Européenne de la Culture. Succès qui pourrait valoir son renouvellement durant l’été 2015.
 
En Provence Alpes Côte d’Azur, l’été 2014 aura été exceptionnel à plus d’un titre pour le système de production hydroélectrique qui représente l’équivalent de 45% de la consommation des 5 millions de Provençaux. La douzaine de lacs de production électrique ont gardé un niveau d’eau élevé.
 
Une aubaine pour les touristes. À Sainte-Croix-du-Verdon, EDF célébrait les 40 ans d’un barrage hydroélectrique. Pour l’occasion, l’énergéticien français, qui exploite l’ensemble des 12 ouvrages des deux rivières provençales, la Durance et le Verdon, avait labellisé 30 événements sportifs ou culturels, dont une soirée récital de piano…flottant.

Patrimoine varié en Italie

Sites industriels visitables en Italie (photo XDR)
Sites industriels visitables en Italie (photo XDR)
4 500 personnes y ont participé, des locaux bien sûr, mais aussi de nombreux touristes nordiques, attirés par le site des gorges du Verdon, internationalement connu.
 
La présence de lacs, liée à l’histoire de la fée électricité drainent un public important dans le sud de l’Europe, où l’eau reste, dans l’esprit du public, un bien rare.
 
En Italie, Enel, l’électricien de référence, s’est particulièrement investi dans le montage d’une collection d’outils et d'équipements  des premiers temps de l’électrification du pays.
 
Le 24 septembre 2008, la société transalpine créait même une unité spéciale dédiée à ses archives, dans l’intention de les présenter au public. Une collection particulièrement riche puisque provenant des 1 270 entreprises italiennes d’électricité nationalisées en 1962, pour être peu à peu absorbées par Enel.
 
Avec 4 500 m linéaires de documents et 100 000 photographies, le fonds de ce service d’archives est loin d’être la seule initiative italienne en la matière.
 
En septembre 2013, Enel toujours, via sa filiale Enel Green Power, a inauguré un Musée de la Géothermie, à Lardelero, en Toscane. Ouvert au sein de l’Ener Power Village, une étude préalable avait estimé à 55 000 visiteurs/an, son potentiel dans un pays où le tourisme industriel est vivace. 

Préoccupation patrimoniale d'Italie à l'Espagne

À l'inverse de la France et de l’Italie, la production électrique en Espagne est atomisée, dépendante de centaines de sites d’ENR et de dizaines de sociétés qui ont couvert le territoire de centrales photovoltaïques et de « fermes » éoliennes.
 
Un engouement identique pour l’histoire de l’énergie semble toutefois partagé par le public. Le Musée du Gaz, à Sabadell, dans les Vallés Occidental, au nord de Barcelone, pour sa première année d’ouverture en 2012, a accueilli 22 000 visiteurs.
 
Le top en matière de tourisme lié à l’énergie n’est toutefois pas méditerranéen. L’usine marémotrice de La Rance, en Bretagne, gérée par EDF, accueille 300 000 visiteurs par an. 


Article réalisé en partenariat avec EDF

Mardi 25 Novembre 2014

Lu 790 fois











RÉFLEXION

Israël : Existe-t-il une alternative politique à Benyamin Netanyahou ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d’analyse de JFC Conseil
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss