Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

Les indépendantistes catalans sortent encore plus renforcés du scrutin régional




Pere Aragonès est pressenti pour présider le nouveau parlement catalan (photo : ERC)
Pere Aragonès est pressenti pour présider le nouveau parlement catalan (photo : ERC)
ESPAGNE. Si les élections régionales anticipées en Catalogne ont été remportés, dimanche 14 février 2021, par le Parti socialiste catalan (PSC) avec 23% des suffrages et trente-trois (contre 17 avant) des 135 sièges , les indépendantistes pourraient bien conserver l'exécutif du Parlement.

Le PSC, affilié au Parti socialiste ouvrier espagnol du chef du gouvernement espagnol Pedro Sánchez , entend présenter à l'investiture son candidat Salvador Illa, ministre espagnol de la Santé, venu de Madrid pour "tourner la page de l'indépendance", selon ses propres termes. Il trouvera pourtant face à lui justement des indépendantistes renforcés par ce scrutin et qui, ensemble, disposent de la majorité absolue avec quatre sièges en plus. Ceux d'Esquerra (ERC - centre-gauche), les plus modérés, obtiennent trente-trois sièges, ceux d'Ensemble pour la Catalogne (Junts - centre-droit), trente-deux. Leur coalition préside le Parlement depuis 2017. Il faut encore ajouter les neuf voix de la CUP (gauche indépendantiste radicale).

ERC, qui soutient Pedro Sánchez au parlement de Madrid depuis 2018 et lui permet de conserver le pouvoir, devrait fournir le prochain président de l'exécutif catalan en la personne de Pere Aragonès.

Amnistie pour les responsables indépendantistes ?

Ciudadanos s'effondre et passe de trente-six à six députés. Deux autres faits marquants ont ponctué cette élection : L'arrivée, pour la première fois du parti d'extrême-droite Vox, au Parlement avec onze sièges et le plus faible taux de participation depuis la fin de la dictature avec 53,5% de votants (contre 79% en décembre 2017).

En octobre 2017, l'organisation d'un référendum d'autodétermination, interdit par la justice espagnole, et une tentative de sécession du Royaume se soldait par une crise politique en Catalogne. Elle provoquait l'exil de Carles Puigdemont, président du parlement catalan, en Belgique, ainsi que l'arrestation de neuf dirigeants indépendantistes, toujours incarcérés après leurs condamnations par la Cour suprême à des peines de neuf à treize ans de prison. Si Pere Aragonès devient président du parlement catalan, il pourrait bien négocier une amnistie. Mais aussi organiser un nouveau référendum sur l'indépendance, élaborer, cette fois, avec l'assentiment du gouvernement espagnol. Ce qui semble un voeu pieu.

Eric Apim
Lundi 15 Février 2021

Lu 876 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.






Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.