Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Les fermes turques de noisettes exploiteraient les réfugiés syriens


Rédigé par , le Jeudi 2 Mai 2019 - Lu 2420 fois


Le Nord de la Turquie produit 70% des noisettes vendues dans le monde, notamment à Ordu (photo) qui représente 50% de la production mondiale (photo : F.Dubessy)
Le Nord de la Turquie produit 70% des noisettes vendues dans le monde, notamment à Ordu (photo) qui représente 50% de la production mondiale (photo : F.Dubessy)
TURQUIE. Selon une enquête publiée lundi 29 avril 2019 par le New York Times, quelque 200 000 réfugiés syriens - dont des enfants - seraient embauchés dans les 600 000 fermes de noisettes du Nord de la Turquie. Ils seraient exploités, souvent sans contrat, avec des salaires de misère (9€ par jour), dans des conditions de travail très difficiles sur des terrains parfois accidentés, de 7h du matin à 19h et sept jours sur sept dans la plupart des fermes (99% selon une étude de 2017 de la Fair Labor Association (Association pour le travail équitable). Leur situation s'est détériorée depuis le début de la guerre civile en Syrie en 2011.

Le code du travail turc ne s'applique pas pour les entreprises agricoles de moins de cinquante salariés et ces exploitations sont toutes des petites structures. "En six ans de suivi, nous n'avons jamais trouvé en Turquie une seule exploitation de noisettes dans laquelle toutes les normes de principe pour un travail décent soient respectées", souligne dans le reportage du quotidien américain Richa Mittal, directeur de la recherche et de l'innovation à la Fair Labor Association.

Cette région de la Turquie fournit 70% des noisettes produites dans le monde entier, notamment pour la fabrication des pâtes à tartiner (le Nutella notamment) mais aussi les barres de chocolat (Nestlé) ou encore les chocolats (Godiva) qui sortent des usines de la compagnie turque Yildiz. Cette industrie rapporte jusqu'à 1,8 mrd$ (1,6 mrd€) par an.

Le groupe Ferrero, fabricant du Nutella et qui achète un tiers des noisettes récoltées en Turquie, a réagit à cet article indiquant être "déterminé à fournir à ses employés des conditions de travail sûres et décentes" et demande à ses "agriculteurs indépendants de faire de même". Dans son dernier rapport de responsabilité sociale des entreprises (Glocal Care), édité fin novembre 2018, l'industriel italien certifiait que "50% des noisettes sont traçables". Ferrero évoquait un objectif, à l'horizon 2020, de 100% de noisettes tracées et de 100% de fournisseurs engagés pour produire mieux.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info