Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les fédéralistes libyens créent une compagnie de pétrole



            Partager Partager

Le FMI indique que "les perturbations dans l’approvisionnement en pétrole ont contribué à un repli temporaire de la croissance du Moyen-Orient" (photo CC-Javier Blas)
Le FMI indique que "les perturbations dans l’approvisionnement en pétrole ont contribué à un repli temporaire de la croissance du Moyen-Orient" (photo CC-Javier Blas)
LIBYE. Selon l'AFP, le gouvernement autoproclamé de Cyrénaïque annonce la création d'une compagnie de pétrole, défiant par la même les autorités libyennes.
 
Depuis fin juillet 2013, les terminaux d'exportation pétroliers d'Es Sider, Ras Lanouf, Marsa al Brega et Marsa al Hariga sont sous le contrôle de milices armées dont la mission était au départ d'en assurer la sécurité. Le 6 novembre 2013, le gouvernement libyen faisait part de ses inquiétudes concernant des tentatives de rachat du pétrole libyen en dehors des canaux officiels et menaçait de recourir à la force. 
  
Les partisans d'un système fédéral ont donc fait fort en annonçant la création d'une telle compagnie dont le siège social sera implanté à Tobrouk. Cerise sur le gâteau, Abd Rabou al-Baraassi, le chef du gouvernement local, formé voici plus de deux semaines, annonce la création d'une Banque fédérale pour la Cyrénaïque. Cependant, des analyses libyens ne parient pas sur les chances de succès des fédéralistes. Se confiant à l'AFP, ils "estiment (..) qu'un tel mouvement ne pourrait pas s'imposer militairement et politiquement dans la région, en particulier à Benghazi, chef-lieu de la Cyrénaïque où pullulent des milices puissantes, hostiles au fédéralisme."
 
Par ailleurs, le flux de gaz naturel de la Libye vers l'Italie s'interrompait, le lundi 11 novembre 2013, à la suite de "manifestations" sur le site du terminal gazier de Millitah, rapporte le groupe ENI.
 
L'annonce de la création de la compagnie ne devrait pas arranger l'économie du pays. Les troubles dans l'industrie pétrolière ont provoqué des pertes estimées jusqu'à présent à quelque 13 mrds $ (9,6 mrds€). L'économie libyenne devrait se contracter de 5,1 % cette année "en raison des perturbations entraînées par les mouvements de protestation dans les terminaux pétroliers" avertit, de son côté, le Fonds Monétaire International (rapport en anglais).

Mardi 12 Novembre 2013

Lu 4058 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 11 Mars 2020 - 16:00 Pétrole : l'Algérie sonne le tocsin


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA


agenda

Recherche personnalisée

Soumettre un événement

À cause de la pandémie du Covid-19
et des différentes restrictions
de circulation, de confinement et de fermeture des lieux publics dans les pays méditerranéens, nous suspendons jusqu'à nouvel ordre la publication
de notre agenda







À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.