Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Les exploitations agricoles et piscicoles françaises et les salariés d'Air France vont recevoir 420 M€ d'aides


Rédigé par Eric Apim, le Mercredi 11 Mai 2022 - Lu 896 fois

La Commission européenne approuve une aide d’État de 400 M€ pour soutenir les exploitations agricoles et piscicoles d'élevage françaises et propose de soutenir, à hauteur de 17,7 M€, les salariés d'Air France licenciés à cause de la pandémie. English version


Les fermes aquacoles vont pouvoir bénéficier d'une aide d’État (photo: BL)
Les fermes aquacoles vont pouvoir bénéficier d'une aide d’État (photo: BL)
FRANCE. La Commission européenne a approuvé, mardi 10 mai 2022, un régime français de subventions aux exploitations agricoles et piscicoles d'élevage. Elle propose également de soutenir 1 580 anciens salariés d'Air France.

Sa première décision s'appuie sur son dispositif d'encadrement temporaire de crise en matière d'aides d'État adopté le 23 mars 2022. Elle concerne un soutien apporté par la France aux exploitations agricoles et aux exploitations piscicoles d'élevage touchées financièrement par le conflit entre l'Ukraine et la Russie. Versées par l'État français et d'un montant total de 400 M€, ces subventions permettront de couvrir une partie de l'augmentation des coûts d'alimentation animale de ces exploitations.

La Commission justifie sa position favorable en indiquant que ce soutien ne dépassera pas 35 000 € par bénéficiaires et sera octroyé au plus tard le 31 décembre 2022. Deux conditions figurant dans le texte fixant les exceptions pour entrer dans ce dispositif européen d'exception aux règles communes en cas de perturbation grave.

21 M€ pour 1 580 ex-salariés d'Air France

Parallèlement, et à la demande de Paris, la Commission européenne propose d'épauler 1 580 salariés licenciés d'Air France à cause des effets de la pandémie de Covid-19 (baisse du nombre de passagers et de vols). Elle débloque la somme de 17,7 M€, issue du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation en faveur des travailleurs licenciés (FEM), qui viendra alimenter un budget total de 21 M€ consacrés à cette opération. Les 15% restants seront apportés par la compagnie aérienne nationale.

"Ce financement aidera les personnes concernées à trouver un nouvel emploi grâce à des services de conseil et d'orientation adaptés, à développer de nouvelles compétences ou à créer leur propre entreprise", précise un communiqué de la Commission. Dans ce dernier cas, les ex-salariés intéressés pourront obtenir une subvention de démarrage d'un montant maximal de 15 000 €. Les mesures de soutien comprennent aussi des subventions à l'embauche, des indemnités différentielles de rémunération et des indemnités de reclassement rapide/immédiat pour les salariés.

L'Ile-de-France a été la plus touchée par les licenciements intervenus chez Air France. Les ex-salariés travaillant dans cette région représentent 57% du total.

Cette aide a débuté en février 2021, peu de temps après les premiers licenciements. Si nécessaire, le FEM couvrira rétroactivement les coûts, dès que la proposition de la Commission européenne recevra l'aval du Parlement et du Conseil européen.




   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info