Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Les eurodéputés se penchent sur la Méditerranée


Rédigé par , le Mercredi 2 Mars 2011 - Lu 1867 fois


La Commission et le Parlement européens suivent attentivement les évènemenst en Méditerranée. (photo : CG)
La Commission et le Parlement européens suivent attentivement les évènemenst en Méditerranée. (photo : CG)
EUROPE. La commission « Libertés civiles, justice et affaires intérieures » et la commission « Droits de l’Homme » du Parlement européen se sont réunies lundi 28 février 2011, pour évoquer la situation de l’Egypte, de la Tunisie et de la Libye ainsi que le rôle que peut jouer l’Europe.

La première a reçu Pierre Vimont, secrétaire général du Service européen pour l'action extérieure qui a affirmé que « l'UE étudie les besoins à court et à long terme de l'Égypte et de la Tunisie ». 
 
Le représentant de la présidence hongroise de l’UE, Peter Györkös, a répondu aux interrogations des députés sur les questions d’asile et de migrations, insistant sur la nécessité de voir les 27 unis et solidaires sur ces sujets. Peter Györkös a indiqué que ces sujets figureraient parmi les priorités au calendrier du Conseil européen du mois de juin 2011. 

Les députés se sont également inquiétés de l’enveloppe de 25 M€ tirés du fond d’urgence de l’UE pour faire face à l’afflux de migrants qui, s’il est désormais interrompu, pourrait reprendre au printemps 2011. 

La commissaire européenne pour les affaires intérieures, Cecilia Malmström, a répondu que le cas échéant, d’autres fonds seraient débloqués, soutenant en outre que « l'UE doit envisager un soutien à long terme des pays de la Méditerranée et établir une nouvelle stratégie pour les questions économiques et de migration ». 

Du côté de la commission des Droits de l’Homme, les députés ont débattu avec plusieurs représentants égyptiens, en visioconférence. Ayman Nour, président du parti El Ghad, a estimé à cette occasion qu'une « période de transition de dix-huit mois était nécessaire », afin « d'asseoir des bases solides, car [les partis politiques] ont été marginalisés et ostracisés par le système". 

Approuvant ce point de vue, la députée espagnole Carmen Romero López a rappelé qu'il avait fallu trois ans à l'Espagne pour instaurer une constitution démocratique. Ayman Nour a en outre réaffirmé sa volonté de respecter les termes de l’accord de paix entre l’Egypte avec Israël. 

Le 11 mars 2011, le Président du Conseil européen, Herman Van Rompuy,  réunira un conseil extraordinaire pour évoquer la situation des pays méditerranéens, plus particulièrement le cas de la Libye. 
  
  
Lire aussi : 
La Berd pourrait prêter 1 md€ à l'Egypte et au Maroc 
Amr Moussa annonce sa candidature à la présidentielle égyptienne 
Discussions en cours à l'UE pour un soutien à l'Egypte 
Tant que le développement des pays du Sud de la Méditerranée sera lent, les migrations continueront 
Tunisie : du départ des désespérés au retour des exilés 





1.Posté par lilou le 02/03/2011 16:59
D'ABORD PENCHEZ VOUS SUR LE CAS ALGERO MAROCAIN? AVANT D'ALLER PLUS LOIN, CAR TANT QUE CES 2 PAYS SE FERONT LA GUERRE RIEN N'AVANCERA AU MAGHREB.













Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info