Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

Les entreprises algériennes confrontées aux défis de l'Algérie


partenariatSEM2014IEJ


            Partager Partager

« Désormais, il faut dépasser les tabous, il faut s'enrichir » explique le président de la chambre algérienne de commerce et d'industrie en France, Mohamed Laïd Benamor. Photo Bernard Royo.
« Désormais, il faut dépasser les tabous, il faut s'enrichir » explique le président de la chambre algérienne de commerce et d'industrie en France, Mohamed Laïd Benamor. Photo Bernard Royo.
FRANCE. « Depuis plusieurs décennies, l'Algérie connaît une croissance économique à deux chiffres. Mais aujourd'hui, il est temps d'avancer et de changer de mode de management. Désormais, il faut dépasser les tabous, il faut s'enrichir. » Le président de la chambre algérienne de commerce et d'industrie en France (CACI France), Mohamed Laïd Benamor, annonce la couleur. Selon lui, le plus vaste pays africain se trouve à l'aube d'un développement économique nouveau. Ce renouvellement passera par le déploiement d'entreprises privées.

L'Algérie recensait en 2014 plus de 860 000 PME. Dans les années 90, le secteur privé représentait 23% des emplois. Ce taux dépasse 60% aujourd'hui. La CACI France souhaite prolonger ce processus.

Pour la CACI France, la mutation se poursuit et de nombreuses entreprises s'impliquent dans le développement du territoire algérien. Ainsi, la filiale algérienne du groupe Bel, producteur notamment du fromage La vache qui rit, se fournit en produits laitiers à moins de 2 km de son lieu d'implantation. L'entreprise de BTP Cosider a goudronné des quartiers entiers ainsi que le barrage de Tagharist à Khenchela.

Mais pour concrétiser cette mutation, le soutien d'investisseurs et autres entrepreneurs apparaît primordial.

« Il faut les mettre en confiance et prouver que nous sommes complémentaires », précise le délégué régional de la CACI France, Rafik Belhadj Amara. « Car à chaque fois qu'une usine s'installe sur le territoire, cela créé des emplois, diminue la délinquance et, d'une manière générale, améliore les conditions de vie des habitants. »

Algérie, « pays monde » d'ici 2030 ?

La Chambre algérienne de commerce et d'industrie entend s'appuyer sur les nombreux projets en cours, notamment dans le secteur des nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication.

« Le secteur des TIC est complètement vierge », relève Fella Gaouar, déléguée du Forum des chefs d'entreprises. C'est d'ailleurs pour cela que la CACI prévoit de développer un accès WiFi gratuit dans tous les espaces publics de la ville d'Alger, qu'il s'agisse d'aéroport, de gares, d'universités, de bâtiments publics et même de taxis algérois.

Vendredi 6 Novembre 2015




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 13 Novembre 2015 - 18:05 Lancement du Prix Phenicia







RÉFLEXION



LE GUIDE DE LA COOPÉRATION ET DES PROGRAMMES DE FINANCEMENT EN MÉDITERRANÉE 2018
Le Guide de la Coopération et des Programmes de financement en Méditerranée 2018 - Version papier
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES PAYS - FICHES FINANCEMENT - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss