Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

Les économistes méditerranéens d'Emea auscultent les réponses au coronavirus


L'association des économistes méditerranéens Emea passe au crible le développement du Covid-19 dans dix pays et analyse les réponses politiques pour limiter les impacts économiques de la pandémie. English version


            Partager Partager

Les économistes méditerranéens d'Emea auscultent les réponses au coronavirus

  >>> En savoir plus

 

Les économistes méditerranéens d'Emea auscultent les réponses au coronavirus
Au 21 avril 2020, plus de 2,5 millions de cas de coronavirus ont été confirmés dans le monde. Débuté fin 2019 à Wuhan en Chine, cette pandémie atteignait, aux derniers jours de janvier 2020, l'Italie du Nord puis l'Espagne. Elle s'étendait, mi-février, au Sud et à l'Est de la Méditerranée.
 
"Contenir la maladie avec des confinements draconiens et des mesures de restrictions de la mobilité ont été les options préférées pour sauver des vies, mais à un coût financier et socio-économique élevé et sans sembler considérer la nature globale de la crise", pointe un rapport publié mercredi 22 avril 2020 par Emea (Association des économistes euroméditerranéens). Coordonné par Rym Ayadi, présidente d’Emea et directrice d’Emnes (réseau euroméditerranéen pour les études économiques), il analyse la propagation du Covid-19 et les réponses des gouvernements dans dix pays*. Une quinzaine d'économistes passent au crible l'état de préparation et l'efficacité des systèmes de santé (jugés faibles), les mises en place de confinement (avec des résultats probants sur le nombre de cas), les politiques de solidarité pour atténuer les conséquences socio-économiques (prises rapidement).

Tous les pays méditerranéens, au Nord comme au Sud, accompagnent les entreprises avec des facilités monétaires et fiscales, des assouplissements des règles bancaires. L'Egypte et le Maroc proposent même des mesures ciblées pour les travailleurs du secteur informel.

Aucun gouvernement n'était prêt à gérer cette crise

"Cette perturbation majeure a testé la résilience de nos systèmes économiques et sociaux à affronter les chocs externes", indique le texte. Selon ses auteurs,"aucun gouvernement d'un pays développé ou en développement n'était prêt à prévenir ou à gérer cette crise". Le rapport montre même des incohérences, comme un nombre de morts supérieur à celui des cas sévères chez certains, ce qui met en exergue des problèmes de diagnostic.
Pour Rym Ayadi, "ceux qui disposaient d'un bon filet de sécurité sanitaire s'en sortent le mieux. Ceux qui ont procédé à beaucoup de tests ont choisi la transparence et démontré plus de capacité à gérer l'impact." La présidente d'Emea note toutefois que l'Espagne et l'Italie ont tardé à prendre la décision du confinement.
 
"Un autre calendrier et un niveau de préparation différent auraient-ils été plus efficaces pour sauver des vies et moins coûteux économiquement ?", questionnent les économistes dans ce rapport. Les pays du G20 et les organisations internationales ont déjà consacré des centaines de milliards de dollars pour limiter les conséquences économiques et sociales de cette pandémie. "Il reste à voir cependant si le timing et l'efficacité de ces politiques sont adéquats". Les auteurs se demandent si une coordination au niveau national, régional et mondial des réponses des gouvernements n'aurait pas pu permettre de mieux tirer parti des expériences des premiers touchés ?
Cette grille d'analyse, mise à jour régulièrement, va permettre aux économistes d'Emea de poursuivre leurs réflexions.


* Algérie, Egypte, Espagne, Ghana, Italie, Jordanie, Liban, Maroc, Palestine, Tunisie.


Voir le rapport "Covid-19 in the Mediterranean and Africa. Diagnosis, Policy responses, Preliminary assessment and Way forward "
Auteurs : Rym Ayadi, Samir Abdullah Ali, Nooh Alshyab, Kwame Sarpong Barnieh, Yacine Belarbi, Sandra Chalita, Najat El Mekkaoui, Kinga Konya, Rim Ben Ayed Mouelhi, Racha Ramadan, Serena Sandri, Mais Shaban, Sara Ronco, Chahir Zaki.

Mardi 28 Avril 2020


Lu 2578 fois











Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

RÉFLEXION

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
Grand angle

Covid-19 : L'Europe et l'après-crise économique déclenchée par la pandémie

Henry Marty-Gauquié, membre du groupe d'analyse JFC Conseil



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA














À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.