Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les députés français vont devoir se prononcer sur la privatisation de 3 grandes entreprises



            Partager Partager

Bruno Le Maire veut redéfinir la place de l’État dans l'économie française (photo : Minefi)
Bruno Le Maire veut redéfinir la place de l’État dans l'économie française (photo : Minefi)
FRANCE. Aéroports de Paris (ADP), Française des jeux (FDJ) et Engie (ex-Gaz de France). Le gouvernement français voudrait bien céder une partie des actions qu'il détient dans ces trois entreprises et va soumettre son projet dans le cadre de la loi PACTE, mercredi 3 octobre 2018, aux députés. La loi prévoit en effet que l'État doit disposer d'un certain nombre de parts de ces géants nationaux, il faut donc la changer pour donner le feu vert à des cessions.

L'État français possède 24,1% d'Engie, 50,63% d'Aéroports de Paris et 72% de la Française des jeux pour un montant total évalué à 15 mrds€. La législation actuelle l'oblige à être présent à hauteur du tiers du capital d'Engie, de la majorité d'ADP et fige la détention publique de la FDJ.

"La priorité de l'État n'est pas de toucher des dividendes, mais d'investir dans l'avenir", souligne Bruno Le Maire. Le fruit de ces cessions viendra notamment gonfler un fonds de 10 mrds€ dédié à l'innovation de rupture, et lancé en début d'année 2018 par le gouvernement. Mais aussi utilisé pour couvrir une partie de la dette. "La place de l'État dans l'économie française doit être profondément redéfinie (...) Tout n'est pas vendable", précise cependant le ministre français de l'Économie.

Pour le Parti socialiste, "il n'existe pas de justification économique à ce projet qui entraîne la perte de contrôle par l'État sur des sociétés stratégiques." Selon Daniel Fasquelle (LR), "il y a 3 000 aéroports aux USA, tous publics. Il n'est pas raisonnable de vouloir se défaire ainsi de ses actifs (...) Il s'agit d'une stratégie à court terme." Même avis pour Ian Boucard du même parti, pour qui l'opération "privera l'État de recettes récurrentes et en augmentation."

Eric Apim

Mercredi 3 Octobre 2018

Lu 1508 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE