Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les délais de création d'entreprise sont trop longs en Espagne



            Partager Partager

Pour créer une entreprise en Espagne, il faut huit fois plus de temps qu'en Turquie (Photo BL)
Pour créer une entreprise en Espagne, il faut huit fois plus de temps qu'en Turquie (Photo BL)
ESPAGNE / MONDE. La Banque Mondiale donne un carton jaune à l'Espagne dans son classement international concernant les délais pour créer une entreprise. 
 
L'Espagne arrive au dernier rang des pays de l'OCDE, puisqu'il faut compter quarante-sept jours en moyenne avant de créer sa société outre-Pyrénées.   

La moyenne de ce délai est de treize jours pour les pays les plus développés. De ce point de vue, l'Australie est championne (deux jours seulement pour créer son entreprise), devant le Canada (cinq jours) et les États-Unis (six jours). 
 
Parmi les pays méditerranéens, le podium est composé du Portugal, de la Slovénie et de la Turquie avec tous un délai de six jours. Pour une journée supplémentaire, France et Egypte loupent les trois premières marches.
 
Par ailleurs, les entreprises étrangères qui veulent créer une filiale en Espagne doivent attendre en moyenne soixante-et-un jours, contre vingt-et-un jours pour les pays les plus industrialisés de l'OCDE.
 
Quatre critères ont été retenus pour réaliser ce classement : les restrictions de capitaux étrangers, les démarches obligatoires avant de lancer une activité avec des capitaux étrangers, l'accès à l'immobilier d'entreprise, et les règlements des tribunaux commerciaux.
 
Le principal problème de l'Espagne concerne les difficultés d'ouverture d'un compte bancaire et d'enregistrement à la Sécurité Sociale, qui nécessitent une quinzaine de jours. Alors que ces démarches sont réalisées via Internet dans les pays où les délais de création d'entreprises sont les plus performants.
 

Francis Mateo, à BARCELONE
Vendredi 16 Juillet 2010

Lu 3259 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

"Algérie, mon amour" soulève des questions qu’il est nécessaire de creuser

Razika Adnani, philosophe et spécialiste des questions liées à l'islam, membre du Conseil d'orientation de la fondation de l'Islam de France, du Conseil scientifique du CEFR et du groupe d'analyse JFC Conseil
Grand angle

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.