Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Les croisières ont le vent en poupe en Méditerranée


Rédigé par Gérard Tur, le Vendredi 7 Novembre 2008 - Lu 2589 fois

Le marché de la croisière reste pour l’instant insensible à la crise mondiale. Marseille rejoint Rome et Civitavecchia pour s’imposer comme un des grands ports de croisières de Méditerranée. Les armements positionnent leurs plus grands bateaux en Méditerranée.


A Marseille la saison croisiériste est passée de 8 à 12 mois
A Marseille la saison croisiériste est passée de 8 à 12 mois
MEDITERRANEE/FRANCE. La France reste un petit pays en matière de croisières, mais rattrape progressivement son retard, grâce à un taux de croissance de 16%, soit 280 000 croisières vendues en 2007.

L’Espagne (435 000) et surtout l’Italie (636 000) bénéficient encore d’une confortable avance. Il en va de même au niveau portuaire. Civitavecchia et Barcelone ne boxent pas dans la même catégorie que Marseille.

Le salon professionnel Top Cruise tenu à Marseille le 7 novembre a pourtant mis en lumière les bons résultats du port phocéen. 440 000 croisiéristes y ont transité ou embarqué en 2007, 540 000 sont prévus en 2008 et les escales annoncées pour 2009 laissent espérer que la barre des 700 000 sera franchie en 2009.

Pour la première fois, des paquebots accosteront à Marseille tout au long de l’année 2009, alors que jusqu’à présent la saison s’étendait sur huit mois. Costa Croisières passera de 39 à 46 escales, MSC de 45 à 63 escales, Croisifrance de 54 à 59 escales, Croisières de France de 23 à 32 escales et RCI de 6 à 41 escales. Marseille affichera en 2008 et 2009 un taux de croissance quatre fois supérieur au taux mondial 2007.

En hiver aussi

Les ports voisins d’Italie, Espagne, Maroc et Tunisie bénéficient également du développement des croisières en Méditerranée. Les armements ne s’y trompent pas et positionnent leurs plus grandes unités sur les circuits touchant des capitales au riche passé historique comme Rome, Naples, Tunis, Barcelone ou Marseille.

Plusieurs bateaux qui faisaient les navettes entre la Méditerranée l’été et les Caraïbes l’hiver restent en effet maintenant ici toute l’année car les Antilles et autres îles paradisiaques sont saturées de paquebots, provoquant une baisse des prix que ne connaît pas encore la Mare Nostrum. MSC affecte en 2009 à la Méditerranée occidentale deux bateaux neufs, le Fantasia et le Splendida, les deux plus gros navires jamais construits par un armateur européen.

www.marseille-croisiere.com




   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info