Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les conséquences de la baisse du trafic du canal de Suez restent limitées en Méditerranée


L’année 2009 commence mal pour le canal de Suez qui enregistre une chute du trafic de 22% en janvier, sous l'effet de la crise économique et de la piraterie dans le golfe d’Aden. Encore difficiles à mesurer, les conséquences pour la Méditerranée devraient rester limitées. Le nouveau port de Tanger, lui, va jouer à plein son rôle de carrefour entre l’Atlantique et le bassin méditerranéen.


            Partager Partager

8% du trafic mondial transitent par le canal de Suez (photo B.C.)
8% du trafic mondial transitent par le canal de Suez (photo B.C.)
EGYPTE / MEDITERRANEE. Record à la baisse battu pour le canal de Suez. En janvier 2009, le trafic a chuté de 22% par rapport à janvier 2008, soit 1.313 navires au lieu de 1.690 un an plus tôt.

Un changement de poids alors que la voie maritime enregistrait chaque année de nouveaux records de revenus qui ont atteint 5,4 mds$ (4,3mds€) en 2008, soit une nouvelle hausse de 16,7% par rapport à 2007.

La faute d’abord à la crise: en janvier, le volume moyen quotidien des marchandises en transit par le canal a chuté à 1,845 million de tonnes contre 2,38 millions en janvier 2008, mais aussi aux aléas de la piraterie dans le golf d’Aden. L’effondrement des tarifs du fret maritime et des soutes, conjugué à une économie non négligeable sur les montants des assurances, ont fini de convaincre plusieurs armateurs de détourner leurs navires par le cap de Bonne Espérance malgré un temps de parcours supplémentaire d’environ sept jours.

De 65 à 60 navires par mois pour CMA CGM

"Nous y avons pensé à cause de la piraterie, mais aujourd’hui la décision est avant tout économique", explique Farid Salem, le directeur général de CMA CGM. Le 3ème armateur mondial a choisi de restructurer ainsi l’une de ses lignes maritimes, mais uniquement dans le sens Nord Europe/Extrême Orient.

Dans l’autre sens, les porte-conteneurs continuent pour l’instant à passer par la Mer Rouge et le canal car "le gain de temps reste très important pour les importations". 60 navires du groupe marseillais empruntent désormais chaque mois le canal, contre 65 auparavant. Une diminution encore très faible, mais qui pourrait être accentuée si le contexte économique le justifie.

Il est toutefois difficile de mesurer l’impact de cette baisse de trafic du canal pour la Méditerranée, une zone stratégique. 30% des marchandises mondiales transportées par voie maritime transitent de fait entre le canal de Suez et Gibraltar. Suez restera un passage obligé pour le pétrole extrait au Moyen-Orient.

Carrefour incontournable

Une quinzaine de navires ont été victimes d'actes de piraterie depuis janvier (illustration DR)
Une quinzaine de navires ont été victimes d'actes de piraterie depuis janvier (illustration DR)
Dans ce contexte, le port de Tanger peut récupérer les trafics en provenance du cap de Bonne Espérance. Situé à l’ouest de la zone, idéalement placé à la frontière entre Atlantique et Méditerranée, Tanger a été conçu pour être le carrefour incontournable des marchandises en provenance d’Amérique du nord et du sud et d’Asie, et à destination du Maghreb et du sud de l’Europe.

Néanmoins, les porte-conteneurs, premiers clients du canal de Suez dont les tarifs n’augmentent pas cette année pour la première fois depuis longtemps, en retrouveront vite le chemin si les résultats de la lutte contre la piraterie dans le golfe d’Aden sont au rendez-vous.

Depuis le début de l’année, une quinzaine d’actes de piraterie ont été répertoriés dans la région, dont quatre se sont encore terminés par des détournements, malgré la force internationale désormais déployée sur place. En 2008, une centaine de bateaux ont été attaqués par des pirates dans le golfe d’Aden.

Lire aussi: Le canal de Suez gèle ses tarifs de passage
La piraterie au large du canal de Suez pourrait peser sur les revenus de l'Egypte

Brigitte Challiol
Lundi 16 Février 2009

Lu 3838 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Publireportage


Med'Innnovant, un concours accélérateur de start-up


Publireportage
Publireportage Euroméditerranée




Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.