Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






Les compagnies pétrolières ferment leurs sites en Tunisie



            Partager Partager

La maigre production pétrolière de la Tunisie se réduit comme peau de chagrin. Photo CGarcia
La maigre production pétrolière de la Tunisie se réduit comme peau de chagrin. Photo CGarcia
TUNISIE. Le ministre des affaires sociales, Mohamed Trabelsi vient d'annoncer jeudi 24 août 2017 la fermeture des sites d'extraction des compagnies pétrolières travaillant dans le désert de Kebili. «  Elles ont décidé de fermer leurs portes, de stopper les vannes de pompage de pétrole et de démobiliser tous leurs travailleurs » affirme le ministre. Mohamed Trabelsi estime que leurs homologues de la région de Tataouine s’apprêtent à faire de même. La production de pétrole à Tataouine et Kébili représente environ 46% de la production nationale.

Le secteur de production d'hydrocarbures connaît depuis des mois une situation chaotique. La population bloque les vannes pour contraindre les compagnies à embaucher localement. Un manifestant a été tué en mai 2017. Dans le Sahara et à Kébili, l'extraction a été divisée par deux en six mois, passant de 46 000 à 22 000 barils jour. La Tunisie produisait 110 000 barils jour en 2010.

Le secteur vit une crise sans précédent. Le volume des investissements dans la recherche et l'extraction de pétrole a baissé de 52% en 10 ans alors que le déficit énergétique de la Tunisie passait de 0,6 millions de tonnes équivalent pétrole en 2010 à 3,7 Mtep en 2016.

Dans sa dernière publication, l'Institut national tunisien de la statistique indique que l'indice de la production industrielle de la Tunisie baisse de 2,3% au 2e trimestre 2017, essentiellement en raison la chute brutale de 20,5% de la production de pétrole brut de 20,5%.

L'effondrement de la production de pétrole prive la Tunisie de devises, aggrave un déficit commercial déjà inquiétant, et prive l'Etat tunisien de revenus car 80% des recettes des entreprises pétrolières vont dans les caisses de l'Etat. La Tunisie a ainsi perdu deux milliards de dinars (près de 700 M€) de fiscalité pétrolière entre 2010 et 2016.

Gérard Tur
Vendredi 25 Août 2017

Lu 3021 fois




Dans la même rubrique :
< >

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

réflexion


Industrie de défense : une filière navale française en ordre dispersé ?

Hervé Lemaitre, Expert-Conseil en stratégie de développement international-export
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.