Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Les chefs d'entreprises libyens réclament le dégel des avoirs à l'étranger


Rédigé par Frédéric Dubessy a BARCELONE le Mardi 22 Novembre 2011 | Lu 1518 commentaire(s)


Irahim Al Jarari, président des chambres de commerce libyennes demande un dégel des avoirs (Photo F.Dubessy)
Irahim Al Jarari, président des chambres de commerce libyennes demande un dégel des avoirs (Photo F.Dubessy)
LIBYE. "Pour pouvoir reprendre sa croissance, la Libye attend d'urgence le dégel de ses avoirs à l'étranger."
Pour Ibrahim Al Jarari, président de la Fédération des chambres libyennes de commerce et de la Chambre de commerce de Tobrouk, son pays "n'a pas besoin d'aide internationale pour repartir. Nous ne demandons rien à personne."

Interrogé lors de la Semaine méditerranéenne des leaders économiques qui se tient a Barcelone du 21 au 25 novembre 2011, le chef d’entreprise se veut convaincant : "La Libye·est un pays riche qui a seulement besoin de récupérer ses avoirs pour financer les travaux nécessaires au redémarrage de son économie."