Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

"Les business angels tunisiens lèveront 10 millions de dinars en 2014"


Rédigé par Propos recueillis par Frédéric Dubessy, à GAMMARTH, le Lundi 3 Juin 2013 - Lu 2235 fois

La création de Carthage business angels (CBA) permet au financement des entreprises tunisiennes de disposer désormais de son chainon manquant : les business angels. Interrogé lors du 4e Euromed-Capital Forum à Gammarth le 31 mai 2013, Mondher Khanfir, directeur général de Wiki Start Up l'incubateur fondé par CBA, prédit une rapide montée en puissance de ces investisseurs individuels privés.


Mondher Khanfi, l'un des premiers business angels tunisien (photo F.Dubessy)
Mondher Khanfi, l'un des premiers business angels tunisien (photo F.Dubessy)
econostrum.info : L'émergence des premiers business angels tunisiens a été longue pourquoi ?

Mondher Khanfir : Nous avons fondé officiellement Carthage Business Angels en 2010. Mais, nous n'avons commencé à travailler et à opérer qu'en mai 2011 après la révolution. Ce décalage s'explique car notre équipe avait besoin d'abord de définir une stratégie. Nous avons donc commandé une étude, financée par la Banque européenne d'investissement, pour disposer d'un matériel didactique. Nous voulions expliquer ce qu'était un business angels et promouvoir ce financement.

econostrum.info : Vous ne vous êtes pas contentés d'une association de business angels ?

Mondher Khanfir : Non, nous avons aussi lancé en juillet 2011 un incubateur nommé Wiki Start Up mais aussi un fond d'amorçage, Capital Ease seed fund. Avec CBA, ceci constitue nos trois piliers. Nous avons créé notre propre dispositif. Et nous sommes maintenant prêts !

econostrum.info  : Combien êtes-vous d'adhérents ?

Mondher Khanfir : Nous sommes quarante qui se répartissent en trois groupes : des investisseurs privés, des entrepreneurs qui ont réussi, puis des investisseurs institutionnels et enfin des membres experts qui eux n'investissent pas.

L'essaimage scientifique comme cible

econostrum.info : Quel est le nombre et le montant de vos investissements à ce jour ?

Mondher Khanfir : Nous avons financé quatre projets à l'heure actuelle mais nous avons surtout investi dans le fonds d'amorçage et l'incubateur.
La moyenne d'investissement dans les projets se situe à 30 000 dinars (14 000 €) mais nous pouvons aller jusqu'à 120 000 dinars (56,6 €).

econostrum.info : Pour quel montant levé au total ?

Mondher Khanfir : Notre premier tour nous a permis de lever 1,25 million de dinars (590 000 €). Nous les consommerons d'ici à la fin de l'année. L'an prochain (ndlr : 2014) nous atteindrons les 10 millions de dinars (4,7 M€).

econostrum.info : Où se trouve le potentiel des business angels en Tunisie ?

Mondher Khanfir : Nous espérons beaucoup dans l'essaimage scientifique et aussi dans les projets se situant dans la logique d'intégration régionale.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info