Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les banques espagnoles captent la moitié des prêts de la BCE



            Partager Partager

Des doutes sur la capacités des banques espagnoles à faire face à leurs échéances (photo : Banque d'Espagne)
Des doutes sur la capacités des banques espagnoles à faire face à leurs échéances (photo : Banque d'Espagne)
ESPAGNE. Les voyants sont au rouge depuis plusieurs mois dans le système financier espagnol. Ce qui peut parfois laisser inaperçus certains indicateurs qui sont pourtant de nature à préoccuper davantage.

Selon une étude communiquée par la Banque d'Espagne, les banques espagnoles ont ainsi demandé plus 152 mrds€ à la BCE (Banque Centrale Européenne) en février 2012, essentiellement pour financer la dette publique.

Ce qui signifie que les entités bancaires espagnoles détiennent aujourd'hui la moitié du montant total des crédits accordés par la BCE (alors que les actifs espagnols ne représentent que 14% de la zone euro). Avec à la clé les inquiétudes qui en découlent sur la capacité des banques ibériques à faire face aux échéances de remboursement des dettes.

D'autant que ce montant d'emprunts ne tient pas compte du vaste plan de financement du 29 février 2012 au cours duquel la BCE a distribué 529 mrds € à 800 banques européennes, parmi lesquelles Santander et Bankia.

Par ailleurs, seuls la Banque d'Espagne rappelle que le montant des fonds espagnols déposés à la BCE atteint seulement 19 mrds €, soit 12,5% seulement des fonds empruntés par les banques espagnoles ! Un déséquilibre qui n'est pas de bon augure.

Vendredi 16 Mars 2012

Lu 1522 fois





1.Posté par Hey le 16/03/2012 13:30
Mouais, je crois surtout que les banques espagnoles profitent à fond des largesses de la BCE mais le système financier privé espagnol ne m'inquiète pas des masses (surtout au vu de leur expansion des dernières années, en pleine crise). Si Santander et/ou BBVA s'écroulent, toutes les banques européennes s'écroulent le lendemain, de toute façon.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

"Algérie, mon amour" soulève des questions qu’il est nécessaire de creuser

Razika Adnani, philosophe et spécialiste des questions liées à l'islam, membre du Conseil d'orientation de la fondation de l'Islam de France, du Conseil scientifique du CEFR et du groupe d'analyse JFC Conseil
Grand angle

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.