Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les armateurs grecs se portent bien



            Partager Partager

La Grèce domine le marché des armateurs depuis 100 ans (photo F.Dubessy)
La Grèce domine le marché des armateurs depuis 100 ans (photo F.Dubessy)
GRECE. Le PIB grec s’est peut être contracté de 25% ces quatre dernières années, le chômage dépasse les 26%, un tiers des Grecs se trouvent sous le seuil de pauvreté et autant ne disposent plus d'accès aux soins médicaux... Mais, les armateurs grecs se portent bien.

Avec environ 164 millions de tonnage brut la Grèce est même redevenue en 2014 la première flotte mondiale de marine marchande, devant le Japon, qui lui damnait le pion ces dernières années, la Chine, l'Allemagne et la Corée du Sud.
 
Selon Théodore Véniamis, président de l'Union des armateurs grecs qui s’apprête a organiser du 2 au 6 juin 2014 la Posidonia, la plus grand foire de Marine Marchande de la Méditerranée au Pirée «c’est logique, cela fait plus de cent ans que la Grèce domine ce marché. Nous  connaissons la mer. A ce jour nous contrôlons 16,25 % de la flotte mondiale et près de 40 % de la flotte européenne.»
 
Traditionnellement ceci a fait leur fortune et leur réputation : les Grecs occupent le marché des tankers dont ils détiennent près d’un quart  (23,8 % ) et disposent de 18,5 % de la flotte de vraquiers.
Malgré le récent impôt de solidarité qu‘ils ont été appelés à payer, la crise semble glisser sur eux, d’autant que, selon le Journal des Rédacteurs, à ce  jour ils ne s’en sont toujours pas acquitté.

La Chine semble devenir un partenaire incontournable des armateurs grecs.

Les armateurs grecs investissent 9,4 mrds € dans de nouveaux navires

Si la baisse de la consommation mondiale a entrainé une baisse des transports pour les armateurs grecs, cela s’est compensé par la baisse des coûts de construction des navires.

Les Grecs, pour des raisons de rentabilité, misent, dans les années à venir, sur les navires de très grosse capacité. Le hasard faisant  bien les choses, construire de gros navires est une spécialité chinoise d’autant plus attractive que les Chinois financent ces constructions pour autant qu’elles se fassent sur leurs chantiers navals.

Ceci expliquant cela, les armateurs grecs ont investi 9,4 mrds € dans 275 navires neufs en 2013 et ont déjà engagé plusieurs milliards pour 2014 misant tant sur la demande des marchés émergents que sur la fin de la crise et la reprise de la consommation.

Lire aussi :Les armateurs grecs refusent d'être taxés
 

Lundi 26 Mai 2014

Lu 5990 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.