Les armateurs de croisière signent une charte pour s’ancrer durablement à Marseille €


Décriée par les riverains du port de Marseille et les associations de défense de l’environnement pour la pollution atmosphérique qu’elle génère, la croisière a eu voix au chapitre le 17 octobre 2019. Un sommet sur les problématiques environnementales générées dans les ports accueillant des navires de croisière s’est tenu à Marseille à l’initiative du Club de la Croisière Marseille-Provence. Cette première édition du Blue Maritime Summit, a réuni un large panel d’experts internationaux. Constructeurs, armateurs, motoristes ont exposé les avancées technologiques de cette industrie pour réduire les émissions polluantes dans l’atmosphère. Si les armateurs admettent ne pas connaître encore quel sera le carburant du futur, le GNL semble avoir un avenir tout tracé tout au moins jusqu’en 2050.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés

Nous vous proposons :

- l'achat de cet article à 3 €
- une offre particuliers dès 5 € par mois,
- deux offres professionnelles à 10 et 14 € par mois.


Paiement par Paypal. Paiement par chèque seulement pour les abonnements annuels.

Vous souhaitez avoir plus d'infos ? Un souci avec votre abonnement ? : Contactez la rédaction

Les armateurs de croisière signent une charte pour s’ancrer durablement à Marseille
Rédigé le Mardi 22 Octobre 2019










À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.