Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Les annulations et retards des vols en France cet été pourraient coûter 26 M€ aux compagnies


Rédigé par , le Vendredi 11 Septembre 2020 - Lu 1417 fois


L'aéroport de Nice est la destination européenne qui a connu le moins d'annulation (photo : F.Dubessy)
L'aéroport de Nice est la destination européenne qui a connu le moins d'annulation (photo : F.Dubessy)
MEDITERRANEE. Selon une enquête menée par Flightright, un peu plus de 65 000 vols ont été opérés au départ de la France entre le 1er juillet et le 31 août 2020, soit une baisse de 60% par rapport à 2019.
Le spécialiste de services dédiés aux droits des passagers aériens estime à 26 M€ (contre 76 M€ sur la même période en 2019) les indemnités que devront payer les compagnies aériennes à cause de ces annulations et de ces retards.

"Malgré une reprise progressive des vols un peu partout dans le monde, sans aucune surprise les aéroports en France font face à une baisse considérable du nombre de vols. Au-delà des contraintes d’accès aux frontières, les voyageurs ont largement modifié leurs habitudes de voyages cette année, encouragés par le gouvernement ayant appelé à favoriser un tourisme de proximité", précise un communiqué de Flightright.

Cette étude révèle que les mauvais élèves en matière d'annulations sont Tunisair (2,04 % des vols annulés) suivi de British Airways (1,47%) et Ryanair (1,46%). En revanche, les premiers de la classe sont EasyJet (0,01%), ASL Airlines (0,07%) et Vueling (0,07% également).

Concernant les retards (180 mn et plus), Tunisair (3,65% des vols en retard) occupe toujours la première marche du podium, largement devant Wizz Air (1,24%) et Air Corsica (0,35%). Vueling et ASL AIrlines se positionnent en première position ex-aequo pour les taux de retard les plus bas et devancent HOP!, troisième avec 0,11% de vols retardés.

Nice et Marseille en tête des destinations européennes ayant connu le moins d'annulation

Flightright salue les bonnes performances des aéroports français et notamment celles de Bastia, d'Ajaccio et de Lille qui ont enregistré les taux les plus bas d'annulation avec respectivement 0,06%, 0,11% et 0,13%. Par contre, elle pointe du doigt les plate-formes de Montpellier (4,03% des vols annulés), Beauvais (2,06%) et Strasbourg (1,38%).

Au rayon des retards, l'aéroport corse de Bastia prend la première place avec un taux de 1,01%, devant celui de Lyon (0,34%) et de Paris-CDG (0,27%). A noter que l'aéroport de Lille est le seul français à n'avoir constaté aucun retard cet été.

Dans le classement européen des destinations ayant cumulé le moins d'annulations en juillet et août 2020 figurent Nice en première place avec 0,04%, Marseille (0,05%) et, ex-aequo Lyon et Toulouse (0,07%). Pour les plus ponctuelles, le quatuor de tête est constitué de Paris-CDG (0,04%), Ajaccio (0,06%), Barcelone (0,08) et Lisbonne. Tunis (2,56%), Toulouse (0,57%) et Marseille (0,39%) sont les destinations qui ont accusé le plus de retard en Europe.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info