Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Les ambitions internationales du Marocain Managem


Rédigé par Christelle Marot, à CASABLANCA, le Vendredi 5 Février 2010 - Lu 5796 fois

Jusqu’à présent focalisé sur ses activités marocaines, Managem, filiale minière du holding royal ONA, entend doubler son chiffre d’affaires d’ici 2015.


Mine de Bou Azzer au Maroc (DR)
Mine de Bou Azzer au Maroc (DR)
MAROC / AFRIQUE. Après une année 2008 difficile, en raison de la baisse des cours, Managem, la filiale minière du holding royal ONA, devrait annoncer un chiffre d’affaires 2009 aux alentours de 2,3 mdsMAD (200 M€), ainsi qu’un retour à l’équilibre.

La compagnie minière a décidé de réorienter ses investissements sur trois principaux secteurs : les métaux précieux, le cobalt et le cuivre. Histoire de rééquilibrer son portefeuille et mieux résister aux variations des cours des différents métaux.

Pour Managem, l’objectif est de doubler le chiffre d’affaires d’ici à 2015, grâce à l’international.

Aujourd’hui, la totalité des revenus sont tirés des mines marocaines : notamment la mine d’argent d’Imiter à 150 km à l’est de Ouarzazate, la mine de cobalt de Bou Azzer à 120 km au sud de Ouarzazate, et les sites miniers d’Hajar et de Draa Sfar autour de Marrakech pour les métaux de base (zinc, cuivre et plomb).

Mais c’est bien du côté de l’Afrique que se tourne désormais Managem, avec des projets aurifères au Gabon, au Congo Brazzaville et au Soudan. Des projets de taille moyenne que délaissent les grandes compagnies minières sud-africaines ou australiennes.

Le projet Bakoudou au Gabon bien avancé

Le projet de la mine d’or de Bakoudou au sud-est du Gabon, d’un coût de 30 MUSD, est le plus avancé. Managem y a acquis une participation majoritaire en 2005 auprès de la junior canadienne SearchGold.

Tandis que la construction des installations est sur le point de commencer, Managem table sur une production de 1,2 à 1,4 tonne d’or par an pendant 3-4 ans à partir de juillet 2011. Toutefois, des anomalies géologiques laissent à penser d’ores et déjà que la durée de vie de la mine sera plus importante.

L’exploitation de la carrière devrait se faire par un simple procédé de gravimétrie. « C’est l’un des avantages du projet car l’on peut extraire les ressources sans utilisation de cyanure, ce qui limite les coûts et l’impact environnemental », indique Youssef El Hajjam, directeur général de la branche métaux précieux de Managem.

Toujours au Gabon, Managem s’intéresse également au site d’Eteke dont le potentiel est estimé à 15 tonnes d’or.

Diversifier les investissements (DR)
Diversifier les investissements (DR)

Les deux Congos et le Soudan

Au Congo Brazzaville, la compagnie marocaine est au stade de l’exploration.

Pour le cobalt et le cuivre, Managem fonde de sérieux espoirs au Congo Kinshasa dans la ceinture du Katanga avec un gisement d’une importance comparable à la mine de Bou Azzer. Elle envisage de rapatrier le sous produit et produire au Maroc des cathodes de cobalt de haute pureté.

Au Soudan, Managem détient deux permis sur une surface de 13 000 km². Le partenariat a été signé avec l’Etat soudanais fin 2008 ; un contrat remporté malgré la concurrence chinoise.

Là, le potentiel est estimé à 30 tonnes d’or. Avec la crise, l’installation a été progressive. Trois années devraient être nécessaires pour avoir des ressources et des réserves à déclarer.




   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info