Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Les agriculteurs français vont bloquer les raffineries et dépôts de carburants



            Partager Partager

Les raffineries, ici l'Etang de Berre près de Marseille, vont être bloquées (photo : B.Landim)
Les raffineries, ici l'Etang de Berre près de Marseille, vont être bloquées (photo : B.Landim)
FRANCE. La Fédération nationale des Syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) et le syndicat des Jeunes Agriculteurs prévoient de bloquer treize raffineries et dépôts de carburants en France. Les actions débuteront entre le dimanche 10 juin 2018 au soir et le 13 juin 2018.

La profession entend protester contre la politique agricole du gouvernement et la Commission européenne. Les syndicats leur reprochent notamment des normes imposées aux agriculteurs mais pas aux importations de matières premières. "L'objectif est de dénoncer et mettre fin aux importations de matières agricoles qui ne respectent pas nos standards de production et concourent à des distorsions de concurrence intolérables. L'agriculture française n'est pas la variable d'ajustement des accords internationaux (Ceta, Mercosur) !", annonce ainsi un tract de la FDSEA 51 (Reims) appelant à bloquer le dépôt pétrolier de Valry dans la Marne le dimanche 10 juin 2018.

Les agriculteurs s'opposent notamment au projet de bioraffinerie de la Mède, près de Marseille. "Alors que les producteurs de colza et de tournesol fournissent pour la production de biocarburants "Made in France", une matière première locale, tracée, co-productrice de protéines pour nos élevages améliorant notre autonomie protéique de 22% à 52%, et respectueuse de l’environnement, ils se retrouvent désormais concurrencés sur leur propre territoire par des biocarburants produits à partir d’importation massive d’huile de palme et d’huiles usagées", précise un communiqué commun de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs.

Stéphane Travert met en garde contre l'incidence économique d'un tel mouvement. Pour le ministre français de l'Agriculture, "aujourd'hui, à la suite des grèves de la SNCF, (...) il y a des coopératives agricoles, des exploitations agricoles notamment, dans le domaine des céréales qui sont fragilisées parce qu'(elles) ne peuvent pas livrer leur production, alors attention à ne pas non plus bloquer les camions."

Jeudi 7 Juin 2018

Lu 1189 fois




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Novembre 2018 - 15:58 Deux nouveaux points de passage à Chypre



Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION



LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss