Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les aéroports européens n'envisagent un retour au trafic aérien d'avant la Covid-19 qu'en 2023


Malgré la levée des mesures restrictives prises sur le transport pour limiter la propagation du coronavirus, l'ACI Europe, l'association regroupant les aéroports européens, n'envisage un retour aux trafics de 2019 qu'en 2023. Elle se plaint aussi de ne pas avoir bénéficié des aides gouvernementales contrairement aux principales compagnies aériennes.


            Partager Partager

Les aéroports européens ne devraient retrouver leur rythme de croisière qu'en 2023 (photo : F.Dubessy)
Les aéroports européens ne devraient retrouver leur rythme de croisière qu'en 2023 (photo : F.Dubessy)
UNION EUROPÉENNE. Malgré la levée en cours des mesures restrictives prises sur le transport pour limiter la propagation de la Covid-19, l'ACI Europe, n'envisage un retour aux trafics enregistrés en 2019 qu'en 2023.
Dans un communiqué publié lundi 8 juin 2020, l'association regroupant les aéroports européens signale qu'au cours du mois de mai 2020, seulement 4,3 millions de passagers ont transité dans le réseau européen comprenant plus de 500 aéroports, contre 216,8 millions en mai 2019. Une chute de 98%.

"Avec bien plus d'un demi-milliard de passagers perdus à ce jour cette année et toujours sans revenus, les aéroports européens attendent avec impatience la levée des restrictions de voyage et la reprise des opérations des compagnies aériennes. Avec l'épidémie qui se désamorce maintenant dans de nombreux pays et un plan pour autoriser les voyages intra-européens - au moins dans l'espace Schengen - d'ici la fin du mois, nous voyons enfin un peu de lumière au bout du tunnel", commente Olivier Jankovec. Le directeur général d'ACI Europe ne se fait cependant pas d'illusions : "Il n'existe aucun échappatoire, la reprise sera lente et progressive et le marché aérien post-Covid-19 sera fondamentalement perturbé et structurellement très différent."

Il affirme également que "la plupart des autorités nationales adoptent à juste titre une approche progressive, mais il est extrêmement important que les dispositifs tels que la quarantaine soient basés sur les risques et proportionnés. Si la quarantaine est utilisée comme un instrument grossier comme au Royaume-Uni, il portera un coup économique et social dont nous aurons tous du mal à nous remettre."

Demande de rééquilibrage des aides entre les compagnies aériennes et les aéroports

L'ACI Europe regrette que les gouvernements européens n'aient soutenu que les compagnies aériennes pour un montant total approuvé à ce jour de 24 mrds€. Une facture qui devrait gonfler. A elles seules, Paris, Rome et Berlin se sont engagées sur une enveloppe de 19,3 mrd€ pour accompagner leurs anciens transporteurs aériens nationaux, sans apporter de financements spécifiques à leurs aéroports. "Maintenir les compagnies aériennes à flot - ou plutôt en vol -, est évidement dans l'intérêt des aéroports. Mais ceci ne garantit pas en soi leur viabilité financière", insiste Olivier Jankovec. Selon lui, "la situation actuelle créée d'énormes déséquilibres dans l'écosystème du transport aérien. Cela nous ramène à l'époque où l'intérêt des compagnies aériennes commandait la politique de l'aviation, sans aucune considération pour les autres parties prenantes de l'industrie - sans parler des consommateurs."

L'association demande donc aux gouvernements français, italien et allemand de rééquilibrer ces aides. Elle préconise notamment de permettre aux salariés des aéroports de bénéficier de mesures de régimes de chômage partiel dans les conditions les plus favorables et au-delà des mois d'été, d'octroyer une compensation financière aux aéroports pour les coûts liés au maintien de l'ouverture alors que les restrictions de voyage ont éliminé la demande de transport aérien ainsi que pour les coûts nécessaires à la mise en oeuvre des mesures sanitaires. Elle réclame également une plus grande libéralisation des droits de trafic aérien et un retour rapide sur les créneaux horaires non utilisés par les compagnies aériennes pour permettre aux aéroports de limiter leurs coûts en ajustant efficacement les ressources et le personnel au niveau réel des opérations des transporteurs.

Lundi 8 Juin 2020

Lu 1347 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Publireportage


Med'Innnovant, un concours accélérateur de start-up


Publireportage
Publireportage Euroméditerranée




Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.