Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les Jeux Olympiques de 2024 iront bien à Paris...et à Marseille




Tony Estanguet était venu en septembre 2016 à Marseille présenter la candidature de Paris 2024 (photo : F.Dubessy)
Tony Estanguet était venu en septembre 2016 à Marseille présenter la candidature de Paris 2024 (photo : F.Dubessy)
FRANCE. Pour une fois le suspens n'était pas présent. Comme attendu, Paris organisera les Jeux Olympiques de 2024, cent ans après leur dernière édition d'été dans cette ville (treize ans après les jeux d'hiver à Albertville). Réuni à Lima (Pérou), mercredi 13 septembre 2017, le Comité international olympique (CIO) a désigné la capitale française. Elle ne se trouvait plus en concurrence avec Los Angeles, depuis le 1er août 2017 et l'accord entre les deux cités permettant à la ville californienne d'obtenir les J.O. de 2028.

Seul candidat, Paris - qui compte sur un budget de 6,6 mrds€ - donne rendez-vous à tous les sportifs le 2 août 2024 au Stade de France où se déroulera la cérémonie d'ouverture.

Ce succès ne vient pas seul puisque la ville de Marseille accueillera en 2024 l'ensemble des épreuves de voile qui bénéficieront comme tribune des 3 km du plus long banc urbain du monde (Livre des Records), celui installé sur la Corniche Kennedy.
La cité phocéenne s'enflammera aussi autour des matchs de football des J.O. dont certains se dérouleront dans son enceinte du Stade Vélodrome. Les autres se joueront au Stade de France mais aussi à Lille, Nantes, Bordeaux, Toulouse, Nice, Saint-Etienne et Lyon.


"Paris est plus fort avec Marseille", lançait d'ailleurs Tony Estanguet, co-président du Comité Paris 2024 en septembre 2016 lors d'une visite dans la cité phocéenne. L'ancien président de la Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence de l'époque, Jacques Pfister, évaluait à quelque 20 mrd€ les investissements nécessaires pour l'organisation des J.O. dans sa ville.

En s'associant avec Paris, Marseille devrait tout de même, un peu, bénéficier des 10,7 mrds€ de retombées économiques et 250 000 nouveaux emplois prévus grâce à l'événement.

Présent au matin du 21 septembre 2017 à Marseille, Emmanuel Macron prévoit de visiter les sites des J.O. en compagnie de Thomas Bach, président du CIO. Ils se rendront ensuite à Paris.




Mercredi 13 Septembre 2017



Lu 2328 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

Comment la main-d’œuvre africaine
a été un instrument de politique intérieure et un levier diplomatique pour le régime libyen


avis d'expert

Laurence-Aïda Ammour, analyste en sécurité et défense pour l'Afrique du Nord-Ouest, associée au groupe d'analyse de JFC Conseil


 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA