Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les Européens du Sud sont prêts à changer leurs habitudes face au changement climatique


Selon une étude de la Banque européenne d'investissement réalisée dans trente pays dont les vingt-huit de l'Union européenne, les Européens se sentent vraiment concernés par le changement climatique. Ceux du Sud plus que les autres.


            Partager Partager

Les Européens veulent lutter contre le changement climatique (photo : F.Dubessy)
Les Européens veulent lutter contre le changement climatique (photo : F.Dubessy)
UNION EUROPÉENNE. 75% des Européens s'engagent à prendre moins l'avion pour lutter contre le changement climatique. C'est l'une des nombreuses révélations de la seconde édition de l'enquête de la Banque européenne d'investissement (BEI) sur le climat publiée mardi 14 janvier 2020.

Selon cette étude, réalisée avec la société d'études de marché BVA* et incluant des comparaisons entre les vingt-huit pays européens ainsi que la Chine et les Etats-Unis, les Européens se sentent concernés par le changement climatique. Mieux, 69% d'entre eux pensent qu'un changement de leur comportement individuel peut aider à combattre ce problème et 82% que le changement climatique a un impact sur eux au quotidien.

"Je me réjouis de voir à quel point les citoyens européens sont engagés dans notre lutte commune contre le changement climatique. Les initiatives climatiques individuelles déterminent les tendances socio-économiques qui permettront à nos sociétés de faire face au changement climatique. La Banque européenne d'investissement s’engage fermement à donner aux citoyens les moyens de lutter pour un avenir plus durable. Il est encourageant de constater à quel point les individus prennent à bras le corps la question de l’action en faveur du climat et l’intègrent pleinement à leur quotidien : nous ne pourrons réussir que si nous unissons nos forces", commente Emma Navarro, vice-présidente de la BEI, chargée du climat et de l'environnement.

Le changement climatique arrive en tête des trois plus importants challenges affrontés actuellement cités par les citoyens européens. 47% des répondants le retienne devant l'accès aux soins et aux services de santé (39%) et le chômage (39%).
73% des Chinois l'évoque également en premier (73%), mais devant l'accès aux soins et aux services de santé (47%) et la crise financière (33%) alors que les Américains ne situent le changement climatique qu'à la seconde place (39%) derrière l'accès aux soins et aux services de santé (45%), l'instabilité politique prenant la troisième place du podium (30%).

Les Européens du Sud se tournent vers les énergies renouvelables

Au Sud et au Sud-Est de l'Europe, les citoyens, qui ressentent plus intensément le changement de climat et ses conséquences, tendent à montrer un engagement et des habitudes plus tournées vers l'avenir. Alors qu'au Nord et au Nord-Est, où pourtant les gouvernements se sont emparés depuis longtemps de ces problématiques, la majorité de la population demeure sceptique et n'est pas prête à adopter des mesures qui viendraient impacter son confort.

Les comportements face à l'énergie changent ainsi particulièrement au Sud. 70% des habitants de l'UE28 se sont ou souhaitent se tourner vers un fournisseur d'énergie renouvelable. En Italie, ils sont 82%, chiffre le plus élevé de l'enquête (76% en Espagne, 74% en Slovénie). A titre indicatif, ils sont, sur le même question, 64% aux Etats-Unis et 94% en Chine.

Moins surprenants sont les chiffres élevés obtenus au Sud sur la mise en pratique de la solution de moins chauffer son logement en hiver avec 69% des Européens le faisant et 78% à Malte, 76% en Italie et en Espagne (mais aussi aux Pays-Bas, seul pays non méditerranéen à dépasser les 75%), 75% en France.

99% des Grecs achètent des produits locaux ou saisonniers

Dans un autre domaine, les résultats enregistrés sur la question de l'utilisation des transports publics au lieu de prendre sa voiture pour les déplacements au quotidien demeurent aussi très significatifs. Si -pour une moyenne européenne de 61% -, 75% des Espagnols, 68% des Grecs, 57% des Italiens et 55% des Français répondent positivement (pas forcément à cause du changement climatique d'ailleurs), la faiblesse des non interroge sur les causes évoquées. Notamment les 42% de Chypriotes et les 27% de Français - les deux chiffres les plus élevés pour une moyenne européenne de 17% - indiquant ne pas choisir la solution des transports publics, car ils n'y ont pas accès où ils vivent.

Parmi les autres thématiques proposées, les Français sont 83% à réduire ou envisager de réduire leur consommation de viande rouge pour des raisons environnementales, les Espagnols 82%, les Italiens 87% pour les chiffres les plus importants enregistrés en Europe du Sud. La moyenne européenne se situe à 79%.

Toujours concernant l'alimentation, les Européens sont 87% à acheter des produits locaux ou saisonniers ou se dire prêts à le faire (90% des Français, 98% des Italiens et 99% des Grecs) et 83% à arrêter, ou être prêts à le faire, d'en acheter provenant d'un endroit distant de leur maison, leur région ou leur pays (94% en Grèce, 91% en Italie, 90% en France).

Les Méditerranéens plébiscitent le boycott des entreprises néfastes au climat

76% des habitants de l'UE28 se disent prêts (ou le font déjà) à boycotter des entreprises ou des marques contribuant fortement au réchauffement climatique. Ce chiffre, à comparer avec les 95% en Chine et les 66% aux USA, masque de fortes disparités entre les pays européens. En tête vient Malte (92% de ces habitants sont pour le boycott) et seule la Slovaquie (89%), le Luxembourg (81%) et l'Irlande (80%) se glissent dans un Top 10 (tous au-dessus de la moyenne) principalement composé de pays de l'Europe du Sud.

Les Européens se montrent par contre peu enclins à investir dans les fonds verts (52% contre 56% aux Etats-Unis et 86% en Chine). Les Italiens, les Chypriotes et les Maltais s'avèrent les plus volontaires avec respectivement 66%, 65% et aussi 65% de réponses positives. Tous les pays du Sud de l'Europe, sauf la Croatie (49%) et la France (48%), se positionnent d'ailleurs au-dessus de la moyenne européenne.


* 30 000 personnes interrogées du 27 septembre au 21 octobre 2019 dans trente pays, l'UE 28 plus les Etats-Unis et la Chine.

Voir l'étude BEI/BVA sur le climat en détail

Mardi 14 Janvier 2020

Lu 986 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.