Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les Egyptiens redoutent une nouvelle crise du pain


Après l'embargo russe sur les exportations de blé, l'Egypte, premier importateur mondial, cherche à s'approvisionner auprès d'autres pays producteurs. Dans un contexte inflationniste, le gouvernement veut éviter une répétition des émeutes du printemps 2008.


            Partager Partager

Une boulangerie publique dans le quartier d'Abdeen, au Caire. (Photo Nina Hubinet)
Une boulangerie publique dans le quartier d'Abdeen, au Caire. (Photo Nina Hubinet)
EGYPTE. Le risque d'une nouvelle "crise du pain" existe en Egypte, alors que la Russie, qui fournit habituellement la moitié des importations égyptiennes, a annulé sa livraison de septembre 2010, une cargaison de plus de 500 000 tonnes.

"Nous avons encore des réserves de blé pour quatre mois", a assuré récemment Rachid Mohamed Rachid, le ministre de l'industrie et du Commerce. L'embargo russe n'aura pas d'impact sur la production de pain subventionné" a-t-il ajouté.

Tandis que 40% des Egyptiens vivent en-dessous du seuil de pauvreté, le pain subventionné - c'est-à-dire vendu très peu cher grâce à des subventions du gouvernement - nourrit des millions de personnes.

Eviter le scénario de 2008

En mars 2008, l'Egypte avait été confrontée à une hausse brutale du prix des matières premières au niveau mondial. 

En quelques semaines, le prix du pain non-subventionné avait bondi de 26%, obligeant les classes moyennes à se tourner également vers les boulangeries publiques. Des émeutes avaient éclaté dans les files d'attente, causant une dizaine de morts.

C'est ce scénario que le gouvernement égyptien veut aujourd'hui éviter.

D'autant que, depuis un mois, les prix de plusieurs produits de base ( riz, pâtes, sucre, huile) ont largement augmenté, parfois de plus de 30%. 

Le Ramadan est toujours une période inflationniste, mais ces hausses de prix restent plus importantes qu'à l'habitude.

Flambée des cours du blé

La tâche ne s’annonce pas facile pour le gouvernement égyptien. Sous l’effet de l’embargo russe et de la spéculation, le prix du blé a bondi sur les marchés mondiaux depuis la mi-août 2010. Plus que de trouver du blé, la difficulté va être de l’acheter à un prix raisonnable.


« Au lieu de négocier la marchandise, comme il y a quelques mois, autour des 200 dollars la tonne, cela se négocie plutôt autour des 300 dollars la tonne », explique Gautier Le Molgat, consultant chez Agritel, société de conseil en gestion des risques agricoles, interrogé par RFI.

Profitant de la crise, les producteurs français ont déjà réussi à vendre davantage qu’à l’habitude aux Egyptiens : 250 000 tonnes de blé français ont été vendues à des importateurs privés égyptiens et doivent être livrées dans les semaines à venir. 


Lire aussi : La Turquie peut désormais importer du blé de l'Union européenne sans taxes
La rouille jaune décime le blé syrien




Nina Hubinet, au CAIRE

Mardi 31 Août 2010

Lu 2536 fois




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Mars 2012 - 15:14 La logistique s'adapte au marché du vin


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

RÉFLEXION

Concentration industrielle en Europe : une nécessité autant qu'une opportunité pour la Défense

Frédéric Dubois, ingénieur, diplômé en relations internationales (en disponibilité de la fonction publique)
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.