Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Les Chiites pourraient perdre leur majorité au Parlement libanais


Rédigé par , le Lundi 16 Mai 2022 - Lu 513 fois


Le Parlement libanais attend ses 128 nouveaux députés (photo: DR)
Le Parlement libanais attend ses 128 nouveaux députés (photo: DR)
LIBAN. L'abstention a été le grand vainqueur des élections législatives au Liban, dimanche 15 mai 2022. Pourtant, c'était la première fois que les Libanais (3,9 millions d'inscrits) pouvaient se rendre au urnes pour élire leurs députés depuis 2019 et le début de la crise socio-économique. Mais les chiffres sont là: le taux de participation ne s'élève qu'à 41% (48,68% lors des précédentes en 2018 et 55% en 2009). 103 listes se trouvaient en lice et proposaient 718 candidats (dont 118 femmes).

128 sièges attendaient leurs représentants sur les bancs de l'assemblée. Ce renouvellement portait l'espoir pour certains d'en finir avec la classe politique actuelle qu'ils jugent incapables, du fait du système communautariste, de redresser le pays. L'enjeu était donc de voir arriver de nouveaux visages avec les candidats issus des listes proches du mouvement de contestation débuté en 2019.
Six d'entre eux pourraient entrer au Parlement selon les chiffres provisoires. Les partis traditionnels ont cependant encore tiré leur épingle du jeu malgré la présence de ces indépendants et la situation économique du Liban en faillite depuis mars 2020.
Même si les équilibres bougent.

Des indépendants élus

Les dernières élections législatives en 2018 avait été emportées par le Hezbollah et ses alliés, représentés notamment le Courant patriotique libre (CPL) du président Michel Aoun et le mouvement chiite Amal du président du Parlement Nabih Berri. Le parti du sunnite Saad Hariri (Courant du Futur), plusieurs fois Premier ministre et qui avait échoué à constituer un gouvernement en mars 2021, a décidé de boycotter le scrutin.

Lundi 16 mai 2022 au soir, Bassam Maouaoui, ministre libanais de l'Intérieur, a indiqué les résultats dans sept circonscriptions, représentant 49 sièges. Dans celle de Mont-Liban II (Kesrouan, Jbeil), deux députés indépendants issus des mouvements de contestation (les Maronites Nehmat Frem et  Farid el-Khazen) entrent au Parlement. Sur les huit sièges, sept vont à des Maronites (chrétiens catholiques orientaux) et le dernier au Hezbollah (chiite). Liban-Sud I (Saïda, Jezzine) voit les cinq sièges répartis entre Sunnites indépendants  (2), Maronites (2 dont 1 soutenu par les Forces Libanaises et l'autre indépendant) et Grec-catholique (1 soutenu par les Forces Libanaises).

Les Chiites en force à Liban-Sud II et Beekaa III

Les partis soutenus par le mouvement Amal et le Hezbollah s'arrogent par contre les sept sièges de la circonscription Liban-Sud II (Tyr, Zahrani). A Békaa I (Zahlé) le CPL-Hezbollah emporte trois des sept sièges à pourvoir et arrivent donc à égalité avec les candidats soutenus par les Forces libanaises. Le dernier est acquis pour un grec-catholique proche du mouvement de contestation.

A Beekaa III (Baalbeck-Hermel), le tandem Amal-Hezbolah prend neuf sièges sur les dix (un pour les Forces libanaises). Au Mont-Liban III (Baabda), ils en gagnent trois sur six (les autres vont aux Forces libanaises (2) et à un Druze du PSP).

Quant aux six sièges de BékaaII (Rachaya-Békaa-Ouest), ils se répartissent entre Amal et CPL (3), le PSP (2) et un Sunnite des groupes de la contestation.

Il faudra attendre encore quelques heures pour connaître les résultats définitifs dans les quinze circonscriptions. Se fiant aux résultats préliminaires, la presse locale évoque une victoire des Forces Libanaises (droite chrétienne) de Samir Geagea.

Lire aussi: "Agnès Levallois: La seule sortie de crise possible au Liban, c'est un Etat laïc"
ET
Xavier Baron: "Je ne vois pas la porte de sortie de la crise libanaise dans la suppression du communautarisme"




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !

Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Lire aussi :
< >

Mardi 5 Juillet 2022 - 16:10 Nouveau record d'inflation en Turquie

Lundi 4 Juillet 2022 - 14:20 L'Iremmo crée une antenne à Marseille €


   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info