Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Les Caisses d'Épargne espagnoles tendent vers le modèle des banques privées


Rédigé par , le Lundi 20 Septembre 2010 - Lu 2686 fois

Fragilisées par la crise financière internationale, les Caisses d'épargne espagnoles souffrent d'un manque de compétitivité face aux banques privées. D'où les stratégies de regroupement, pour générer des économies d'échelle.


Les Caisses d'Épargne espagnoles tendent vers le modèle des banques privées
ESPAGNE. Dans le système bancaire espagnol, les Caisses d'épargne ont été le premières victimes de la crise financière internationale. Comme le confirme la chute de leurs bénéfices au cours du premier semestre 2010 : -29%. Mais c'est surtout la détérioration des marges brutes (liées aux opérations interbancaires) qui inquiète, avec une diminution de 14,8% de ces bénéfices pour l'ensemble des Caisses d'épargne, alors que le secteur bancaire privé recule de 11,1% au cours de ce premier semestre. 

 

D'où l'urgence de renforcer la rentabilité des opérateurs, et les fusions en chaîne enregistrées depuis le début de l'année 2010 pour mettre en place des synergies entre les Caisses d'épargne.


 

Objectif : générer des économies d'échelle pour réduire des coûts de fonctionnement qui atteignent en moyenne 52% du chiffre d'affaires des caisses. 

 

Le décret gouvernemental signé 9 juillet 2010 en Conseil des Ministres vise ainsi à faciliter les regroupements de caisses, tout en permettant d'aller vers une logique de fonctionnement plus proche des banques privées. Cette nouvelle loi se traduit par la mise en place des SIP (Systèmes Institutionnels de Protection), qui donnent davantage de pouvoir aux exécutifs des différentes Caisses d'épargne, face aux actionnaires politiques ou institutionnels (notamment les gouvernements autonomes). Ces derniers étant généralement opposés aux fusions susceptibles de réduire leurs pouvoirs de décision.


Plus de 700 fermetures d'agences en un an

C'est grâce à ce nouvel outil de gestion que les présidents de quatre grandes Caisses d'épargne se sont réunis cet été 2010 au sein du SIP Mare Nostrum, réunissant Caja Murcia, Caja Granada, Caixa Penedès, et Sa Nostra (Caixa de Balears). La nouvelle entité sera opérationnelle dès le début de l'année 2011, et représentera 73 Mds€ d'actifs.
 

De leur côté, La Caixa et Caixa Girona ont entamé des concertations pour une fusion programmée au 1er janvier 2011. Avec 260 Mds€ d'actifs, cette entité catalane représente aujourd'hui le premier opérateur sur le segment des Caisses d'épargne.
 

Mais ce leadership pourrait être remis en cause avec la fusion annoncée de Caja Madrid et Bancaja, qui espèrent fédérer au total sept Caisses d'épargne au sein de leur SIP
 

Cette logique de regroupement entraîne une vaste restructuration des réseaux d'agences, qui s'est traduite en 2009 par la fermeture de 704 vitrines. 


 

L'ensemble des Caisses d'épargne espagnoles regroupe aujourd'hui 23 903 agences, contre 14 715 succursales pour le réseau des banques privées.

Lire aussi : Mariage de raison de quatre caisses d'épargne régionales espagnoles





   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info