Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le tribunal de l’Union européenne remet en cause l’approbation des aides à la SNCM par la Commission



            Partager Partager

La surgénérosité de l'Etat vis-à-vis des salariés de la SNCM lors de la privatisation de la compagnie en 2006 a été pointée du doigt par le tribunal de l'UE. (Photo NBC)
La surgénérosité de l'Etat vis-à-vis des salariés de la SNCM lors de la privatisation de la compagnie en 2006 a été pointée du doigt par le tribunal de l'UE. (Photo NBC)
FRANCE. Dans un jugement rendu le 11 septembre 2012, le tribunal de l’Union européenne a annulé la décision de la Commission européenne. Il pointe du doigt plusieurs éléments et en particulier les indemnités de licenciement, d’un montant de 38,5 M€, dont a bénéficié une partie des salariés au moment de la privatisation de la compagnie maritime en 2006.

« En l’absence de toute rationalité économique (…), la prise en compte de coûts allant au-delà des strictes obligations légales et conventionnelles doit être considérée comme une aide d’État », précise le tribunal dans son jugement. Le dossier devra être réexaminé par la Commission européenne. « À ce stade, il n’existe pas d’impact financier direct pour la SNCM », précise la compagnie ajoutant qu’elle entendait faire appel de cette décision du Tribunal de l’Union Européenne.

« Nous avions déjà obtenu l’annulation en 2006 d’une première décision de la Commission prise en 2003. Par la suite l’État qui avait octroyé 76 millions à la SNCM dans un premier temps, a porté son intervention à …260 M€. C’est cette deuxième décision de la Commission européenne approuvant cette aide qui vient d’être sanctionnée. Petit à petit, nous parvenons à faire avancer et reconnaître une certaine logique dans ces dossiers où l’argent public coule flot et où l’intervention de l’État a trop souvent distordu le marché au détriment d’une saine concurrence entre les compagnies maritimes » commente Pierre Mattei, directeur général de Corsica Ferries, à l'origine de l'action en justice.

Retrouvez l'intégralité du jugement sur le site du tribunal de l'UE.

Mardi 11 Septembre 2012

Lu 955 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
Grand angle

Covid-19 : L'Europe et l'après-crise économique déclenchée par la pandémie

Henry Marty-Gauquié, membre du groupe d'analyse JFC Conseil




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.