Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Le transporteur français MoryGlobal se déclare en faillite


Rédigé par , le Vendredi 6 Février 2015 - Lu 8538 fois


MoryGlobal de nouveau en grandes difficultés (photo DR)
MoryGlobal de nouveau en grandes difficultés (photo DR)
FRANCE. Arcole Industries (500 M€ de chiffre d'affaires et 3 200 salariés), nouveau propriétaire depuis un an de MoryGlobal, ex-Mory Ducros, annonce, vendredi 6 février 2015, le dépôt de bilan du transporteur routier français.

Déclarée en cessation de paiements au tribunal de commerce de Bobigny, la société MoryGlobal devrait se trouver placer en redressement judiciaire ou en liquidation dès mardi 10 février 2015. Déjà en novembre 2013, Mory Ducros avait suivi la même procédure avant d'être reprise par Arcole Industries (déjà propriétaire de Mory Ducros) en février 2014. Le spécialiste des entreprises en difficultés avait procédé à l'époque à 2 800 licenciements sur 5 000 salariés.

"L'actionnaire ne souhaite plus mettre un euro dans l'entreprise. Le seul et unique coupable de cette catastrophe c'est Arcole" précise-t-on à la CFTC. Selon la CGT, l'entreprise a perdu "plus de 40 M€ en seulement dix mois et demi d'existence" et "certaines cotisations ne sont plus payées depuis des mois, ce qui nous fait en plus, une nouvelle dette auprès du gouvernement."

Du côté d'Arcole Industries, un communiqué évoque une absence d'accord avec les syndicats sur le plan social négocié voici un an lors de la reprise. Ceci "a eu pour conséquence la réintégration de plus de deux cents salariés protégés et créé un climat d'incertitude sur la reprise, avec un impact financier colossal pour MoryGlobal."

L'actionnaire se plaint dans le même texte du refus du tribunal de commerce de Pontoise d'autoriser une cession d'actifs immobiliers pour 25 M€. Cette somme "aurait permis à MoryGlobal de couvrir les coûts exceptionnels de reprise, de compenser l'impact financier de la réintégration des salariés protégés et de conforter son plan de financement."

Lors de la reprise en février 2014, l'entreprise avait bénéficié d'un soutien de l'État français de l'ordre de 17,5 M€ via le Fonds de développement économique et social. Un prêt qui n'a pas plu à la Commission européenne. Elle lançait, en septembre 2014, une enquête approfondie au titre de la législation européenne sur les aides d'État.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info