Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Le tourisme se déplace massivement du sud vers le nord de la Méditerranée


Les premiers bilans touristiques de l'année 2015 arrivent et confirment le transfert massif des touristes des rives sud vers les rives nord de la Méditerranée.


            Partager Partager

L'Egypte a perdu ses touristes en quelques années. Photo MCA
L'Egypte a perdu ses touristes en quelques années. Photo MCA

Lire aussi notre dossier spécial  Tourisme en Méditerranée, bilan 2015

MÉDITERRANÉE. Les premiers bilans touristiques de l'année 2015 arrivent et confirment le transfert massif des touristes des rives sud vers les rives nord de la Méditerranée.

La Turquie, sixième destination mondiale, semblait épargnée. Mais les récents attentats de Daesh, le boycott de la Russie et l'agitation sociale née de la dérive totalitaire du Président Turc Recep Tayyip Erdogan ont finalement fait fuir les touristes. Pour la première fois depuis des années, leur nombre a baissé en 2015, passant de 36,83 millions en 2014 à 36,24. -1,61% peut paraître un chiffre faible, mais l'inversion de la courbe est très récente et fait craindre un recul beaucoup plus net en 2016. Les Russes désertent un pays qu'ils fréquentaient massivement ( 4,5 millions en 2014 contre 3,65 millions en 2015). Leur nombre recule de 46% en décembre 2015. Les Italiens (-27%) et les Français (-18%) préfèrent également se tourner vers d'autres destinations.

Avec l'Égypte, la Tunisie est le pays qui accuse l'effondrement le plus important de son activité touristique. La Tunisie perd plus du tiers de ses recettes touristiques en 2015 par rapport à 2014, soit plus de 2 points de PIB. Le nombre de touristes européens (1,3 million en 2015) plonge de 53,6% par rapport à 2014 et de 65,8% par rapport à 2010. De nombreux tour opérateurs ont sorti la Tunisie de leurs catalogue, laissant présager une année 2016 encore plus catastrophique.

L'Égypte communique très peu sur les résultats de son secteur touristique, qui représentait début 2015 plus de 11% du PIB national. Par rapport à 2010, le pays avait perdu en 2014 plus 40% de ses touristes. Or 2015 a vu les plages de la mer Rouge, jusqu'à présent épargnées, se vider. Le général Abdel Fattah al-Sissi conduit une politique extrêmement répressive, avec déjà plus de 1 400 frères musulmans exécutés, 15 000 emprisonnés, sans aucun résultat. Les attentats se multiplient.

Beaucoup moins concerné par le tourisme, le Maroc souffre également, avec un recul de -0,9% du nombre de touristes en 2015 par rapport à 2014, et surtout une baisse de 5,3% du « tourisme de séjour ». Les Italiens (-5%), les Français (-5%), les Belges (-2%) font pencher la balance du mauvais côté. Car ce sont bien les stations internationales qui encaissent de plein fouet cette désaffection avec -12% pour Fez, -7% pour Marrakech et -8% pour Agadir. Les recettes générées par les non-résidents au Maroc passent en un an de 55,1 à 54,6 milliards de dirhams.

Vases communicants

L'Espagne bat record sur record en matière de tourisme. Photo GT
L'Espagne bat record sur record en matière de tourisme. Photo GT
En matière de tourisme, le jeu des vases communicants joue à plein. L'Espagne est sans conteste la grande gagnante en la matière. Les Européens se sont reportés en masse sur les pages ibériques. Avec 68,1 millions de touristes (+4,5%), l'Espagne a battu un record pour la 3eme année consécutive. Elle affichait déjà + 7% en 2014. Le secteur touristique a rapporté 124 mrds€ à l'économie espagnole en 2015, soit 14% du PIB national.

La Grèce enregistre également une année record avec 26 millions de touristes étrangers (21,5 millions en 2014) qui ont dépensés 14,5 milliards d’euros. Au début de l'été, l'agitation sociale et le contrôle des capitaux ont fait craindre le pire pour un pays en crise où le tourisme représente 20% du PIB. Mais finalement, comme en 2014, le secteur enregistre une croissance à deux chiffres de 20% .

En 2015, le tourisme tire la maigre croissance économique de l'Italie. Le pays a accueilli 53,9 millions de touristes étrangers en 2015 contre 52 millions en 2014. Avec 20 millions de visiteurs, l'exposition universelle de Milan explique en partie cette croissance de 3,6 % . Mais globalement, les villes comme les plages ont également fait le plein.

Gérard Tur

Vendredi 29 Janvier 2016

Lu 1858 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Février 2016 - 10:10 Le Portugal bat des records en matière de tourisme

Mardi 22 Décembre 2015 - 16:55 2015, un bon cru pour le tourisme français


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss