Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le tourisme sauve l’Égypte


La reprise du tourisme et l'augmentation des revenus du canal de Suez permettent à l’Égypte d'afficher pour 2017/2018 un taux de croissance de 5,4%.



L'Egypte affiche son meilleur taux de croissance depuis dix ans. Photo NBDC.
L'Egypte affiche son meilleur taux de croissance depuis dix ans. Photo NBDC.
ÉGYPTE. Selon le premier ministre égyptien, le taux de croissance du PIB de l’Égypte atteindra 5,4% pour 2017/2018 (juillet à juin). Il s'agit du meilleur chiffre enregistré depuis dix ans. L'année dernière, l’Égypte affichait un taux de + 4,2% (2% en 2013/2014). Le retour des touristes (+50% en 2017, +83% au premier trimestre 2018) explique en partie cette performance, ainsi que l'augmentation des recettes du canal de Suez (+12%) et la progression des fonds envoyés à leurs familles par la diaspora égyptienne.

Cet afflux de devises a permis à l’Égypte de regarnir ses réserves, passées de 17 milliards de dollars en 2013 à 44 milliards en 2018. Le gouvernement table sur une poursuite de l’accélération de l'économie du pays, avec un taux de croissance attendu en 2018/2019 de 8%.
 
L’Égypte vit sous perfusion depuis plusieurs années, notamment grâce à des aides de l'Arabie Saoudite. Le pays a également demandé et obtenu du FMI un prêt de 12 milliards de dollars. Mais il doit appliquer en échange une politique libérale drastique qui a plongé une partie de la population dans la misère et fait exploser l'inflation (30% en 2017).

Des réformes bien engagées selon le FMI

Une repression féroce pour contenir l'agitation sociale. Photo Amnesti International/MAHMOUD KHALED.
Une repression féroce pour contenir l'agitation sociale. Photo Amnesti International/MAHMOUD KHALED.
L’Égypte a créée une nouvelle taxe sur la valeur ajoutée et a réduit ses subventions aux produits de première nécessité. Avec comme résultat des augmentations spectaculaires : + 45% pour l'eau, + 300% pour le métro, + 26% pour l'électricité, +35 à 50% pour le carburant... De nombreux produits alimentaires ont vu leur prix doubler (riz, poulet, sucre...). Pour éviter une explosion sociale, le gouvernement tient d'une main de fer le pays, avec l'aide de pays comme la France.
 
Le 29 juin 2018, le FMI à débloqué un versement de 2 milliards de dollars tout en saluant la bonne application des réformes exigées. L’Égypte a donc déjà reçu 8 milliards de dollars et doit encore se voir alloué 4 milliards.
 
Le pays souffre aujourd'hui d'un taux de chômage de 10,6%, d'une inflation de 11% et d'une dette publique égale à 103% de son PIB.


Lire aussi : La BEI investit 1,8 mrd€ pour mieux intégrer les réfugiés au Sud de la Méditerranée


Gérard Tur


Jeudi 5 Juillet 2018



Lu 2348 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.














Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA