Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le tourisme est en berne au Maroc


Après le printemps arabe, l’attentat de Marrakech est venu porter un coup sévère au tourisme au Maroc. La demande étrangère s'est éteinte. Le complexe touristique de Mazagan est très touché.


            Partager Partager

Bord de mer Al Jadida (photo C. Marot)
Bord de mer Al Jadida (photo C. Marot)
MAROC. A Marrakech, on n’a jamais vu cela. La place Jamaa El Fna est quasi déserte. Dans le souk, les touristes se font rares. « Tout s’est arrêté », explique Ahmed, propriétaire d’une échoppe d’articles en cuir.

Eric, gérant d’une maison d’hôtes, s’inquiète : « du jour au lendemain, plus un appel, plus une réservation. C’est une catastrophe ».

Géraldine, installée à Sidi Ghanem, la zone artisanale de Marrakech, confirme : « notre activité de vente de bougies décoratives a baissé de 40% environ (...) les touristes viennent moins, c’est évident. Même si les autorités disent le contraire ».

Pourtant, l’année 2011 n’avait pas trop mal commencé. A l’exception de la station balnéaire Mazagan.

Bénéficiant d’un report de la demande pour la Tunisie et l’Egypte, en raison des événements politiques, le Maroc avait enregistré une hausse de 10% des arrivées de touristes aux postes frontières entre janvier et avril, selon les chiffres de l’observatoire du tourisme.

« Jusqu’à fin avril, nous étions plutôt sur de bonnes tendances, affirme Marc Thépot, vice président du directoire du groupe Risma Accor. Le Maroc était perçu comme une destination alternative, calme et sans problème ». Le groupe gère les trente-trois hôtels du français Accor au Maroc, qui vont de l’économique au haut de gamme.

Mais depuis l’attentat du 28 avril 2011, la donne a changé. 

« Nous sommes à moins 30% de RevPAR (revenu par chambre disponible) sur certains de nos hôtels à Marrakech », souligne Marc Thépot.

Jet4you, compagnie aérienne low cost, constate, elle, une baisse de 11% sur le marché français.

12 000 nuitées annulées à Mazagan

A Mazagan, station balnéaire située à 90 km au sud de Casablanca, les « révolutions » ont eu un impact négatif très net.

La demande étrangère s’est éteinte.

« Pour nous, la plus grande problématique c’est le printemps arabe ! Parce que justement, cela s’appelle le printemps arabe ! Il y a un énorme amalgame fait par nos clients sur l’ensemble des pays de la sous-région. Ils considèrent que ces pays seront touchés par la révolution, tôt ou tard », déplore Marie Béatrice Lallemand, pdg de Mazagan Beach Resort.

Depuis la mi-janvier 2011, Mazagan compte 12 000 nuitées annulées.

Pour faire face à cette baisse d’activité généralisée, les autorités ont lancé une campagne « I love Marrakech » destinée à rassurer et mettre l’accent sur les villes balnéaires (Agadir, Essaouira Mogador, Saïdia, Mazagan et Tanger).

Une campagne promotionnelle vise notamment les vacanciers « last minute » du Benelux.

Les hôteliers, restaurateurs, agents de voyages, tentent également de se rabattre sur le tourisme interne et peaufinent leurs offres, à l’approche du Ramadan, en août prochain.


Vendredi 17 Juin 2011

Lu 3958 fois




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Juin 2019 - 12:04 Virtuo franchit les Pyrénées



1.Posté par Lavallard le 20/06/2011 17:17
Bonjour
Il est vraiment dommage de confondre manifestation et insurrection.
Le Maroc est un pays calme.Aucune inquiétude à avoir lors des séjours,
de plus les habitants ne savent que faire pour les Français.

2.Posté par Samir le 21/06/2011 12:15
Et à votre avis à qui l'on doit cet amalgame? La presse française, écrite et TV, ont sciemment entretenu le flou, ne faisant aucune différence entre ce qui se passe au Yémen, par exemple, et le Maroc.

3.Posté par Ginette le 21/06/2011 13:32
Oui, les habitants ne savent que faire pour satisfaire les Français !! Peut-être que si les habitants pensaient aussi a leur avenir, plutôt que de subir ce néocolonialisme, ils n'en seraient pas la !

4.Posté par rguibi le 23/06/2011 10:27
Le tourisme ne représente que 5% du PIB Marocain , la croissance du PIB Marocain cette année dépassera encore les 4-5 % tirée par la hausse des exportations de phosphates (qui explosent) et par la très bonne année agricole.
Au Maroc, il vaut mieux avoir de la pluie et manger à sa faim et pour pas cher que des touristes qui viennent dépenser 50 euros dans le souk en marchandant alors que l'essentiel du coût de leur séjour a été payé dans leur pays d'origine ..
Par ailleurs, c'est une bonne chose car les hôteliers vont baisser les prix au bénéfice du tourisme intérieur.., si je prends l'exemple de Mazagan, les prix sont très élevés, une baisse des prix leur fera du bien ..
n'en déplaise à certains, l'année 2011 sera excellente au niveau économique et encore une fois, arrêtez de croire que c'est le tourisme qui fait vivre le Maroc ..


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

RÉFLEXION

Concentration industrielle en Europe : une nécessité autant qu'une opportunité pour la Défense

Frédéric Dubois, ingénieur, diplômé en relations internationales (en disponibilité de la fonction publique)
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.