Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






Le tourisme bat encore des records en Espagne

Tourisme en Méditerranée, bilan 2015


L'Espagne accueillera plus de 68 millions de touristes étrangers en 2015. Les bonnes prévisions se confirment donc, avec une hausse du nombre de visiteurs estimée 6,2 % par rapport à l'année précédente. L'Espagne conforte ainsi sa place de deuxième destination touristique au monde derrière la France.


            Partager Partager

Sur la Plaza Real de Barcelone. La capitale catalane est l'une des locomotives du tourisme en Espagne (photo F. Matéo)
Sur la Plaza Real de Barcelone. La capitale catalane est l'une des locomotives du tourisme en Espagne (photo F. Matéo)
ESPAGNE. Le tourisme va battre cette année encore de nouveaux records en Espagne, où ont été accueillis 54,3 millions de touristes internationaux au cours des neuf premiers mois de l'année, selon les chiffres officiels du ministère concerné (Industrie, Énergie et Tourisme). Les projections permettent donc de prévoir une hausse du nombre de voyageurs étrangers de 6,2 % cette année. Le pays dépassera ainsi la barre des 68 millions de visiteurs en 2015, ce qui signifierait une augmentation de plus de trois millions de touristes internationaux par rapport à 2014… qui avait déjà été une année exceptionnelle ! Des chiffres en accord avec les prévisions de l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), qui évoquait déjà cet été le seuil des 70 millions de personnes. De toute évidence, cette perceptive deviendra réalité au cours des prochaines années, et peut-être même dès 2016.
 
La Catalogne, les Baléares et les Canaries restent les locomotives de cette progression. Les trois régions enregistrent respectivement une fréquentation en hausse de 25,6%, 19,2% et 15,6%. La France, la Grande-Bretagne et l'Italie sont les trois grands « pourvoyeurs » de touristes en Espagne, où il faut noter la hausse sensible des visiteurs en provenance d'Asie (+33,4%) et des États-Unis (+21,3%). Plusieurs phénomènes conjoncturels expliquent cette dynamique favorable à l'Espagne, qui apparaît notamment comme une alternative pour une partie des voyageurs ayant renoncé à se rendre au Maghreb cette année.  

Marge de progression

Une remise en question du modèle « playa y sol » (photo OT Barcelone)
Une remise en question du modèle « playa y sol » (photo OT Barcelone)

Lire aussi notre dossier spécial  Tourisme en Méditerranée, bilan 2015

Les bons résultats de fréquentation internationale se retrouvent évidemment au niveau de l'impact économique de l'activité touristique en Espagne, dont le volume d'affaire a progressé de 2,9 % 2014, et au moins autant cette année. Ce qui représenterait 49 mrds € de retombées directes, soit 4,3 % du PIB espagnol. Cette estimation demeure évidemment objet de débats, selon les critères pris en compte ; puisque d'après les chiffres de l'Institut espagnol de la statistique (INE), l'activité touristique générerait dans sa globalité 114 mrds € par an, tous types de secteurs (hôtellerie, restauration, transport,…) et de clientèles (nationale ou internationale) confondus.
 
Tous les experts s’accordent en tout cas sur la marge de progression encore envisageable pour développer le tourisme en Espagne. David Scowsill, président de World Travel & Tourism Council (WTTC), estime notamment que l'activité peut avoir des effets encore plus bénéfiques sur le commerce, qui représente 18 % du PIB en Espagne : « Le shopping est l'une des grandes motivations au moment du choix d'une destination pour des clientèles en provenance du Moyen-Orient ou la Chine, pas encore assez présentes en Espagne.» La réflexion s'accorde avec l'enquête du ministère espagnol du Tourisme sur les dépenses moyennes par touriste, qui plafonnent toujours à 38,32 € par personne et par nuitée en Espagne (contre 91,99 € en Allemagne ou 69,22 € en Grande-Bretagne).

La croissance profite à l'hôtellerie traditionnelle

Accor profite du dynamisme touristique en Espagne selon Jesus Seseña, directeur du Développement du groupe dans la péninsule ibérique (photo F. Matéo)
Accor profite du dynamisme touristique en Espagne selon Jesus Seseña, directeur du Développement du groupe dans la péninsule ibérique (photo F. Matéo)
Cette comparaison conduit Juan Ignacio Pulido, président de l’Association des Experts Scientifiques en Tourisme (AECIT), à s'interroger sur le « modèle » touristique espagnol, toujours très largement basé sur l'identité « Playa y sol » (plage et soleil). Le spécialiste, également professeur à l'Université de Jaen, ne se satisfait pas d'une hausse brute de la fréquentation : « le succès, ce n'est pas de recevoir un million de personnes en plus, mais que les personnes vivent un million de fois mieux… Tout l'intérêt du tourisme pour un territoire, c'est de contribuer à la création de richesses et à l'amélioration de la qualité de la vie. » Une façon de rappeler les méfaits du « tourisme low cost » qui assombrit encore parfois l'image de cette activité en Espagne. Juan Ignacio Pulido plaide donc pour une modernisation du secteur, même s'il ne se plaint pas de l'augmentation croissante du nombre de visiteurs.
 
Car, cette progression profite aussi bien sûr à des segments traditionnels de l'activité touristique, comme l’hôtellerie, dont les grands opérateurs se frottent les mains en Espagne à l’issue d'une belle saison estivale. En témoignent les bons résultats et les perspectives de développement du groupe Accor, qui dispose d'un réseau de 124 établissements dans la péninsule Ibérique, dont 92 hôtels en Espagne. « Nous sommes toujours plus présents dans les grandes villes, qui sont les moteurs du tourisme en Espagne, et nous sommes ainsi implantés désormais dans toutes les régions du pays  », explique Jesus Seseña, directeur du Développement du groupe Accor pour l'Espagne et le Portugal. Le groupe inaugure ce mois-ci le plus grand hôtel à l'enseigne Novotel du monde, au cœur de la capitale espagnole : le « Novotel Madrid Centre » (ex Hotel Convencion), avec 790 chambres et suites, plus 2 400 m² dédiés aux réunions, événements et congrès. Une belle façon de fêter une année d'exception pour le tourisme en Espagne.  

Lundi 7 Décembre 2015

Lu 1777 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Février 2016 - 10:10 Le Portugal bat des records en matière de tourisme


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.






Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.