Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le terrorisme crucifie le tourisme égyptien


L'attentat du 16 février 2014 va impacter durablement le secteur du tourisme égyptien. Il frappe la seule zone encore épargnée par le marasme dont souffre le pays.


            Partager Partager

Le terrorisme, arme de destruction massive du tourisme égyptien. Photo Marie Cecile Audibert
Le terrorisme, arme de destruction massive du tourisme égyptien. Photo Marie Cecile Audibert
ÉGYPTE. Le secteur du tourisme commence à réagir à l'attentat du 16 février 2014 qui a fait quatre morts dans un bus de touristes sud-coréens, dans la péninsule du Sinaï.
 
Le tour opérateur Thomas Cook a suspendu depuis mardi 18 février tous ses séjours dans la station balnéaire de Taba, dans le Sinaï égyptien, à la suite de la publication par le ministère des affaires étrangères Belge. « Tous les voyages dans le Nord du Sinaï et dans les régions frontalières avec le Soudan et la Libye sont déconseillés » explique l'avis. « Les voyages vers les régions touristiques de la Mer Rouge, du Golfe d'Aqaba ainsi que dans les environs de Louxor et d'Assouan sont possibles, mais dans ces régions également, une vigilance accrue est recommandée ».
 
Le ministère français des affaires étrangères tient sur son site Internet le même langage. « La menace terroriste existe en Égypte. La situation dans le Sinaï reste préoccupante. Les autorités égyptiennes ont lancé des opérations de traque de cellules terroristes qui donnent lieu, de manière récurrente, à des affrontements. Bien que l’essentiel de ces violences concerne le Sinaï nord, certaines actions terroristes ont eu lieu dans la partie africaine de l’Égypte, à proximité du canal de Suez mais aussi au Caire. Il est formellement déconseillé de se rendre dans la péninsule du Sinaï, aux exceptions suivantes : Charm el Cheikh à la condition expresse de se déplacer par voie aérienne et de rester dans cette ville, la Bande côtière de Charm el Cheikh/Taba et les agglomérations sur cette route »

La France demande également à ses ressortissants d'éviter la Moyenne Egypte, entre la région du Fayyoum et Louxor et la Haute Egypte entre Louxor et Abou Simbel. « Les voyageurs effectuant des croisières sur le Nil ou le Lac Nasser sont invités à s’assurer auprès des voyagistes des mesures de sécurité prises par les autorités égyptiennes, notamment de la présence d’équipes de protection embarquées sur les navires » insiste le ministère.

« une menace pour le tourisme »

Les rivages de la mer Rouge constituaient la seule région épargnée par le marasme que traverse l'industrie touristique égyptienne. Photo Office du Tourisme d'Egypte.
Les rivages de la mer Rouge constituaient la seule région épargnée par le marasme que traverse l'industrie touristique égyptienne. Photo Office du Tourisme d'Egypte.
La dernière attaque revendiquée par le groupe jihadiste Ansar Beit al-Maqdess va probablement faire sombrer un peu plus encore un tourisme égyptien déjà mal en point. Le premier ministre égyptien Hazem Beblawi a d'ailleurs reconnu que le terrorisme constituait « une menace pour le tourisme ».
 
Se revendiquant d'Al-Qaïda, Ansar Beit al-Maqdess a déjà organisé plusieurs attentats, jusqu'à présent dirigés contre l'armée et la police. Mais dans son dernier communiqué du mardi 18 février, le groupe jihadiste explique agir maintenant « dans le cadre de la guerre économique contre ce pouvoir traître ». Il entend poursuivre ses attaques contre « les intérêts économiques égyptiens » et somme les touristes de quitter l'Egypte « avant qu'il ne soit trop tard », leur donnant jusqu'au 20 février 2014. Le tourisme représente 11% du produit intérieur brut égyptiens. De nombreux hôtels appartiennent aux responsables de l'armée.
 
D'ores et déjà, toutes les excursions organisées dans l'intérieur des terres de cette région du Sinaï ont été annulées. Mais il apparaît plus que probable que les stations balnéaires elles-mêmes, très fréquentées par les Occidentaux pour leurs plages et leurs récifs coralliens, vont subir une forte désaffection.

Une catastrophe pour l’Égypte car depuis la révolution de 2011, les touristes boudent Le Caire et la Haute Égypte, les plages de la mer Rouge drainant les trois quarts de la fréquentation.

Gérard Tur

Mercredi 19 Février 2014

Lu 7334 fois




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Juin 2019 - 12:04 Virtuo franchit les Pyrénées


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.

Publireportage


Le climatiseur mobile, le bien-être à portée de main


Publireportage
Publireportage Castorama




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

RÉFLEXION

Concentration industrielle en Europe : une nécessité autant qu'une opportunité pour la Défense

Frédéric Dubois, ingénieur, diplômé en relations internationales (en disponibilité de la fonction publique)
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.