Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






Le terminal à conteneurs de Sète passe sous le contrôle du groupe émirati P&O


Le groupe émirati P&O Ports a signé une convention de trois ans avec le port de Sète pour gérer et développer son terminal à conteneurs.


            Partager Partager

Le port de Sète sera désormais administré par P&O (photo : DR)
Le port de Sète sera désormais administré par P&O (photo : DR)
HÉRAULT. L'établissement public régional Port Sud de France, gestionnaire du port de Sète, a décidé de confier la concession de son terminal à conteneurs à P&O Ports, filiale spécialisée dans la gestion des terminaux polyvalents de taille moyenne du groupe émirati DP World. La signature du contrat d'occupation temporaire d'une durée de trois ans s'est déroulée mardi 11 juillet 2017 à Dubaï et permet à P&O Ports de disposer d'un espace de 8 hectares avec 920 mètres linéaires de quais et d'une capacité de 120 000 Evp (conteneurs équivalent vingt pieds).

P&O s'engage à développer cet ensemble - doté de quatre postes à quai, quatre postes Ro-Ro (navires qui embarquent des camions chargés) et 140 prises pour conteneurs réfrigérés - et d'attirer un flux de 20 à 30 000 conteneurs sur la première année pour atteindre les 60 000 Evp d'ici la fin de la concession initiale. Dans un second temps, le contrat devrait s'étendre sur un plus long terme.  « Ces dernières années, nous avons investi dans la modernisation du terminal. Nous voulons nos positionner sur le feedering (NDLR : transbordement entre les grands navires de ligne et les plus petits) et connecter le port à des hubs », commente Arnaud Rieutort, directeur commercial du port de Sète.

Porter le trafic de 3,8 à 4,6 millions de tonnes

Actuellement, seuls deux armements opèrent des lignes régulières en Ro-Ro : Ekol (Turquie) et Grimaldi (côte occidentale de l'Afrique). Il appartiendra à la filiale de DP World de convaincre des opérateurs d'installer des lignes régulières en conteneurs.

Parallèlement, fin mai 2017, le Port de Sète a concédé au Français Conhexa pour cinq ans son terminal fruitier de 23 000 m², quasiment sans activité depuis sa création en 2011. Conhexa, spécialiste du transport et de la logistique de périssables, va travailler avec P&O Ports sur cette installation, l'objectif étant de recevoir des fruits d'Amérique latine en conteneur ou en conventionnel. Les premiers navires devraient revenir d'ici à la fin de l'année 2017.

Présidé depuis mai 2017 par l'ancien ministre des Transports Jean-Claude Gayssot, le port de Sète prévoit 130 M€ d'investissements d'ici à 2020. A cette échéance, il entend porter son trafic de 3,8 millions aujourd'hui à 4,6 millions de tonnes et de doubler le chiffre d'affaires (1 mrd€ en 2016).

Marie Le Roux
Jeudi 13 Juillet 2017

Lu 3655 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Octobre 2019 - 16:58 L'Algérie veut imposer le Franco à bord


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

réflexion


Pour des modèles économiques innovants et soucieux du développement durable

Abdelmajid Iraqui, vice-président CGEM Rabat-Salé-Kénitra
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.