Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le tandem Al Mal Investment-Hutchison Port Holding et SNC Lavalin en compétition pour le port d’Enfidha


La société d’investissement koweitienne Al Mal Investment Company KSC allié à Hutchison Port Holding et le groupe canadien SNC Lavalin ont répondu à l’appel d’offre du gouvernement tunisien pour l’étude, le financement, la construction et l’exploitation du port en eau profonde d’enfidha. Un projet à 2,2 mds$.


            Partager Partager

Situé à une centaine de kilomètres au sud de Tunis, le port d'Enfidha ambitionne de capter une partie du trafic Asie-Europe du Nord transitant par la Méditerranée (carte DR)
Situé à une centaine de kilomètres au sud de Tunis, le port d'Enfidha ambitionne de capter une partie du trafic Asie-Europe du Nord transitant par la Méditerranée (carte DR)
TUNISIE. Le grand projet de port en eau profonde de la Tunisie à Enfidha dont on parle depuis près de dix ans avance peu à peu. Le gouvernement tunisien qui avait lancé fin 2007 un appel d’offre pour l’étude, le financement, la réalisation et l’exploitation de cette infrastructure dans le cadre d’une concession, vient de retenir deux candidats : le groupe d'investissement koweitien Al Mal Investment Company KSC allié à Hutchison Port Holding, d’une part, et le groupe canadien SNC Lavalin, d’autre part.

Al Mal Investment Co, une entreprise du groupe Koweitien AL Kharafi, a indiqué qu'il comptait investir 2.2 mds$ (1,57 md€) en Tunisie, a rapporté le quotidien koweitien Al Watan.

Quand à Hutchison Port Holdings, c’est un leader mondial en matière d’investissement dans les ports. Il détient 49 ports dans 25 pays, au Moyen-Orient, en Afrique, en Europe, en Amérique et en Australie.

SNC-Lavalin, enfin, est l'un des plus grands groupes d'ingénierie et de construction au monde et un acteur majeur en matière de propriété d'infrastructures et de services d'exploitation et d'entretien.

Short list et choix final avant l'été

« Le ministère du transport a reçu les dossiers de ces groupes et les opérations de sélection des offres ainsi que l'étude des aspects techniques, économiques et financiers ont démarré », a indiqué le gouvernement qui devrait trancher entre les deux candidats avant l’été.

L’automne dernier, huit groupes avaient manifesté leur intérêt pour ce projet. Il s’agissait outre les deux groupes qui ont finalement répondu à l’appel d’offre du koweitien KGL, de Gulf Tainer des Emirats Arabes Unis, de Dubaï Port World, du danois APM ( Maersk), du portuguais Tertir et de l’italien Intermin.

L’Etat tunisien s’est engagé à céder à l’investisseur qui sera retenu 1200 hectares extensibles pour la réalisation du port et 2.000 hectares destinés à abriter une zone logistique. En contrepartie, la Tunisie recevra une redevance annuelle fixe par mètre carré, et une autre redevance variable selon le trafic du port.

Ce pays entend ainsi renforcer sa présence dans le domaine maritime. Les lignes Chine-Europe du Nord, empruntées par les porte-conteneurs géants, passent par la Méditerranée. Enfidha est sur leur passage.

Rude concurrence entre ports

Mais la Tunisie n’est pas seule à tenter de capter ces trafics. Une course est engagée entre les pays méditerranéens. Malte et le Maroc bénéficient d’une longueur d’avance.

Tanger Med, après 3 Mds€ d’investissements, vise un trafic de 3,5 millions d’EVP (conteneur équivalent vingt pieds) par an.

En Espagne, Valencia a un plan d'investissement de 3 Mds€ et Algésiras de 1,2 Mds€ pour doubler ses capacités.

A l'est, le port égyptien de Damiette a prévu de doubler la surface de son terminal à conteneurs pour un investissement de près de 800M€.

Le port d’Enfidha devra donc affronter une rude concurrence pour séduire des armateurs extrêmement mobiles.

Les objectifs fixés dans les études préliminaires à l’appel d’offre porte sur 2,5 millions d’EVP en 2015, 3,6 millions en 2021 et 5,6 millions en 2030 moyennnant un investissement global de 1,4 md€ !

Entre temps, la crise est intervenue et les trafics sont en chute libre…

Lire aussi : Accord financier pour le futur aéroport d'Enfidha
Et : La Tunisie dote Enfidha d’un port et d’un aéroport

Aliette de Broqua
Mercredi 27 Mai 2009

Lu 4982 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.






Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.