Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le syndicat tunisien UGTT met la pression sur le gouvernement



            Partager Partager

L'UGTT a été à la pointe des manifestations provoquant le départ de Ben Ali (photo UGTT)
L'UGTT a été à la pointe des manifestations provoquant le départ de Ben Ali (photo UGTT)
TUNISIE. L'Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT) réclame au gouvernement de transition des négociations rapides pour mettre fin aux manifestations qui se poursuivent dans le pays.

Une réponse à Foued Mebazaa, président par intérim, qui annonçait la veille l'ouverture de négociations à l'échelle nationale prochainement.

"Il est de l'intérêt du gouvernement d'engager rapidement des négociations avec la centrale syndicale car, la situation sociale est explosive" affirme Abid Briki, un des responsables de l'UGTT, à l'AFP.

A l'origine des grèves qui ont conduit au départ de Zine El-Abidine Ben Ali, le syndicat aurait de plus en plus de mal à contrôler ses troupes et réclame donc "la titularisation des centaines de milliers de contractuels qu'il faut intégrer dans les entreprises" et une "réforme radicale de la législation du travail.". 

L'UGTT avait refusé de participer au gouvernement de transition mais avait validé le choix de Mohammed Ghannouchi comme premier ministre ainsi que son équipe (lire : Le syndicat UGTT ne participera pas au prochain gouvernement tunisien). 

Le syndicat doit aussi faire face pour la première fois de son histoire à un concurrent, avec la création le 1er février 2011 de la Confédération générale tunisienne du travail (CGTT) dirigée par Habib Guiza, un ancien de l'UGTT. 

La CGTT tire son nom du premier syndicat tunisien né en 1925 et vite dissous par les autorités coloniales.

Jeudi 10 Février 2011

Lu 2276 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

"Algérie, mon amour" soulève des questions qu’il est nécessaire de creuser

Razika Adnani, philosophe et spécialiste des questions liées à l'islam, membre du Conseil d'orientation de la fondation de l'Islam de France, du Conseil scientifique du CEFR et du groupe d'analyse JFC Conseil
Grand angle

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.