Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Le suédois Autoliv ferme ses usines française et tunisienne


Rédigé par , le Mardi 22 Décembre 2009 - Lu 3742 fois


Autoliv va supprimer 790 emplois en Tunisie et en France (photo Autoliv)
Autoliv va supprimer 790 emplois en Tunisie et en France (photo Autoliv)
SUEDE / TUNISIE / FRANCE / TURQUIE. Autoliv, numéro un mondial des airbags et ceintures de sécurité, va fermer quatre usines dans le monde.

Outre ses sites allemands et mexicains, l'équipementier automobile va arrêter ses usines situées en France et en Tunisie. L'ensemble des fermetures coûtera 820 emplois.

Dans le communiqué publié le 21 décembre 2009 par Autoliv, ses responsables précisent qu'ils entendent ainsi " adapter les capacités de production à la demande."

Sur les 820 emplois supprimés, 650 se situent en Tunisie. Présent dans ce pays depuis 1998, Autoliv va transférer en Turquie son usine d' Hammam Zriba (gouvernorat de Zaghouan) assurant l'assemblage des ceintures de sécurité.

En France, Autoliv était présent depuis janvier 2009 à Gournay en Bray (Seine-Maritime) par le biais de l'achat des actifs de son sous-traitant NPC pour sécuriser ses livraisons.

 "En raison de la faible demande (...), cette usine sera fermée au début de l'année prochaine" précise le communiqué. 140 personnes sont concernées par cet arrêt de production.

L'équipementier suédois (6,5 mds€ de chiffre d'affaires) emploie 36 200 personnes dans 80 usines et est implanté dans trente et un pays.

Lire le communiqué (en anglais)




   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info