Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le sort de Galsi suspendu aux discussions sur le prix du gaz



            Partager Partager

Le projet Galsi en suspend (carte DR)
Le projet Galsi en suspend (carte DR)

ALGÉRIE. Les discussions sur les prix du gaz à long terme seront déterminantes pour le maintien ou l'abandon du projet du gazoduc Galsi reliant l'Algérie à l'Italie via la Sardaigne, a indiqué le 11 juillet 2012, le PDG du groupe public Sonatrach. Abdelhamid Zerguine annonce une prise de décision du groupe en novembre 2012.

Le PDG de la Sonatrach indique que son groupe ne peut avancer dans les négociations concernant le Galsi tant que la question du prix du gaz n'est pas tranchée.

Les discussions techniques du projet s’achèveront "dans quelques jours" mais celles relatives au volet commercial vont débuter. Le groupe algérien va défendre un prix à long terme, seul garant de la sécurisation de l'approvisionnement, selon la même source.

Abdelhamid Zerguine révèle pour la première fois que la décision d'engager le développement de ce gazoduc transcontinental, devant acheminer 8 milliards de m3, a été retardée en raison de formules de prix que les associés voulaient imposer au groupe qu'il dirige.

"La décision finale pour la réalisation du Galsi a été reportée à novembre", déclare-t-il, cité par l'APS.

"Nous ne pouvons l'engager que si nous avons des contrats fermes, les quantités de gaz dédiées (au Galsi) sont là", a-t-il ajouté demandant la fin de"la pression actuelle sur les prix à long terme".

Des pays consommateurs demandent la refonte des contrats à long terme, dont les prix sont fixés par une indexation aux cours du pétrole, appelant à une libéralisation du marché gazier.

Sonatrach détient une part majoritaire de 41,6% dans la société du projet Galsi aux côtés des italiens Edison et Enel.

L'Algérie est le deuxième fournisseur de gaz de l'Europe après la Russie et son treizième fournisseur en pétrole.

Lire aussi : Nicolas Sarkozy s’engage pour raccorder la Corse au gazoduc Galsi


A. Belkessam, à ALGER
Jeudi 12 Juillet 2012

Lu 1809 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

"Algérie, mon amour" soulève des questions qu’il est nécessaire de creuser

Razika Adnani, philosophe et spécialiste des questions liées à l'islam, membre du Conseil d'orientation de la fondation de l'Islam de France, du Conseil scientifique du CEFR et du groupe d'analyse JFC Conseil
Grand angle

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.