Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






Le service de la dette tunisienne mange 22% des dépenses publiques



            Partager Partager

Le service de la dette ne cesse de progresser depuis 2015 (Schéma : Observatoire tunisien de l'économie)
Le service de la dette ne cesse de progresser depuis 2015 (Schéma : Observatoire tunisien de l'économie)
TUNISIE. Le service de la dette tunisienne atteindra en 2018 un niveau record de 22% des dépenses publiques. Face à une progression constante depuis 2015, l'Observatoire tunisien de l'Economie (OTE) s'inquiète. "Le remboursement de la dette extérieure a explosé à partir de 2017 avec la fin de la période de grâce octroyée à la Tunisie par les bailleurs de fonds étrangers", constate l'association via la note rédigée par Chafik Ben Rouine. L'auteur s'interroge sur la faculté de son pays à "pouvoir franchir le mur de la dette". 2017 et 2018 marquent en effet le début du remboursement de tous les prêts octroyés par les bailleurs de fonds étrangers lors de Tunisia2020.

L'Observatoire, qui réunit chercheurs, analystes et activistes intéressés aux politiques publiques tunisiennes, s'étonne aussi de l'inflation sur le service de la dette d'abord prévu autour de 5,8 milliards de dinars dans la Loi de finances 2017 (votée fin 2016) et réévaluée à 7 milliards de dinars par la Loi de finances complémentaire 2017 (votée en décembre 2017). "Le ministère des Finances explique cette différence par le remboursement du prêt qatari, dont nous connaissions la date de remboursement depuis au moins l'événement Tunisia2020 où une partie des promesses qataries allaient servir à rééchelonner notre dette envers le Qatar", indique l'OTE.

Le service de la dette a toujours été le premier poste de dépense de l'Etat tunisien, même avant la révolution de 2011. Son pourcentage représente 19% des dépenses publiques sur la période 2008-2018.

"Le coût de l'endettement intérieur est devenu prohibitif suite au vote de l'indépendance de la BCT (NDLR : Banque centrale tunisienne) et l'interdiction de prêter directement à l'Etat", précise l'OTE.


Lundi 18 Décembre 2017

Lu 4650 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.