Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le rosé de Provence ne connaît pas la crise

Dossier "Vins en Méditerranée"


Le vin rosé de Provence, qui représente près de 90% des productions de cette région du Sud de la France, résiste bien à la crise qui touche les autres couleurs de vin. Sa part de marché ne cesse de croître, atteignant 24,7% du marché français en volume en 2009. Il s'exporte bien également, avec des ventes hors hexagone en légère progression et l'ouverture de nouveaux marchés.



Le rosé est issu de cépages noirs, vinifiés et élaborés de telle sorte qu’ils aient cette couleur (photo DR)
Le rosé est issu de cépages noirs, vinifiés et élaborés de telle sorte qu’ils aient cette couleur (photo DR)
FRANCE. Malgré la crise, et alors que le blanc et le rouge subissent une érosion sensible, le rosé résiste. Après avoir vu sa part dans la consommation totale de vin exploser de 10,8% en 1990 à 22,6% en 2008, et après la victoire contre la Commission européenne qui voulait autoriser le rosé "coupé", le vin rosé continue à s’affirmer.

Au premier rang, leader des rosés, le rosé de Provence : il a encore gagné deux points de part de marché dans les grandes surfaces en 2009 pour atteindre 24,7%.

"2010 démarre sur un équilibre offre-demande, avec une légère augmentation de l’offre et une demande dynamique"
, commente Michel Couderc, économiste du Comité interprofessionnel des vins de Provence, structure qui regroupe les trois appellations majeures des vins de Provence : Côtes de Provence, Coteaux d'Aix-en-Provence et Coteaux Varois en Provence.

Les ventes de 2009, estimées à 650 M€, ont enregistré une progression et les stocks au 31 décembre 2009 sont restés bas, même s’ils sont en hausse, à 90 850 hectolitres.

Prix en hausse

La Provence est le premier producteur de rosé en France (illustration DR)
La Provence est le premier producteur de rosé en France (illustration DR)
La dernière récolte du rosé de Provence a été bonne en qualité, et quasi stable en quantité avec 1,068 million d’hectolitres. Le prix moyen de la bouteille vendue en grande distribution a progressé. Il se situe à 3,30 € contre 2,30 € pour l’ensemble des rosés.

Les prix s’annoncent satisfaisants pour 2010 : "Aujourd’hui, on a vu passer 60% des volumes en vrac avec des prix stables en Côte de Provence et en légère hausse pour les Coteaux Varois et les Coteaux d’Aix-en-Provence », indique Michel Couderc.

Pourtant, la consommation de vin est en chute libre au pays du vin. En 50 ans, les Français, qui buvaient en moyenne 120 litres par an et par personne, soit trois ballons par jour, ont divisé par trois leurs habitudes.

En 2008, la consommation moyenne annuelle de vin, selon les chiffres du ministère de l'Agriculture, s'élevait à 43 litres, soit un ballon de vin par jour et par personne. Rien qu'entre 2007 et 2008, la consommation a diminué de quatre litres.

L'enjeu de l'international

Les deux tiers du rosé consommé est bu hors de France (illustration DR)
Les deux tiers du rosé consommé est bu hors de France (illustration DR)
Avec 145 millions de bouteilles en 2008, 40% de la production française de rosé est issue de Provence. Mais le Bordelais a multiplié par six sa surface de rosé en 15 ans, et même la Bourgogne s'y met.

L’international devient donc un enjeu majeur. Le contexte est favorable. "Tout laisse penser que la tendance observée entre 2002 et 2006 d'une augmentation de 2 à 3% par an de la consommation de rosé dans le monde a continué entre 2006 et 2009" , précise Michel Couderc, qui note par ailleurs des transferts de consommation entre types de rosé, des rosés sucrés (comme le blush américain) vers des rosés plus secs (comme les rosés de Provence).

Les trois appellations du Comité interprofessionnel des vins de Provence mettent donc les bouchées doubles pour améliorer la qualité de leurs vins et promouvoir leur image en France et à l’étranger. Leurs ventes hors de l’hexagone représentent 12%, en légère progression alors que les ventes à l'étranger de vins français ont chuté de 8,2 % dans un marché mondial stable en 2009. Le rosé s’est même récemment ouvert de nouveaux marchés, comme les Etats-Unis, le Québec ou le Brésil.

Résistance au rapprochement avec les vins de Rhône-Alpes

Le projet du gouvernement d'intégrer les vins de Provence, dans un bassin viticole unique avec les productions de la vallée du Rhône, tombe donc particulièrement mal.

Les vins de Provence veulent en effet maintenir leur leadership dans le domaine du rosé. Celui-ci repose sur la synergie de leurs deux atouts : leur localisation géographique et leur couleur.

Comme elle l'a fait contre le "rosé coupé", la filière se bat afin éviter ce rapprochement avec une région majoritairement tournée vers le rouge, et dont l’image est très différente de la sienne. Selon elle, il induirait une confusion dans le message et s’avèrerait préjudiciable à son développement.

Lire aussi dans notre dossier "Vins méditerranéens" :
Montée en gamme pour les vins marocains
Italie : les vins piémontais touchés par la surproduction
La production algérienne de vins croît chaque année de 10%
Le vin libanais en effervescence
Une dénomination Méditerranée pour porter les vins de pays du Sud-Est de la France



Aliette de Broqua


Lundi 22 Février 2010



Lu 5844 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 26 Février 2010 - 15:35 Le vin libanais en effervescence

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

Le wahhabisme saoudien en Afrique de l'Ouest


avis d'expert

Laurence-Aïda Ammour, analyste en sécurité et défense pour l'Afrique du Nord-Ouest, associée au groupe d’analyse de JFC Conseil


 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF